Après le Nutella, des profs impliqués dans une émeute pour des stylos rouges à -70 %

styloRouge.jpgll y a eu l’émeute pour des pots de Nutella, voici celle des stylos rouges. Avec cette fois un signe particulier : l’implication de très nombreux enseignants.

Ce matin, à l’ouverture de ce magasin de la région lyonnaise, une centaine de personnes étaient massées devant la porte pour profiter de l’occasion. Moins de dix minutes plus tard, le bon coup de com’ s’est transformé en catastrophe. « On a peut-être péché par imprudence » reconnait le directeur du supermarché. Le fait est que la promotion choc sur les stylos rouges avaient été annoncée à grand renfort de publicités ciblées à destination des professeurs.

Des profs reconnus à leur cartable

« les gens se sont rués sur le rayon papeterie en renversant tout sur leur passage » témoigne une employée au magasin. « J’ai clairement reconnus des profs avec leur cartable » ajoute t-elle encore sous le choc. « Il y avait bien un homme en survêtement, mais c’était peut-être un prof de sport. » suppose une de ses collègues. Quoi qu’il en soit, le stock de stylos a été épuisé en quelques instants une partie du supermarché ravagée par la foule.

Ce nouvel incident vient confirmer le danger que représentent les promotions exceptionnelles sur des produits de première nécessité. Par mesure de sécurité, la direction du supermarché a décidé de reporter la prochaine opération prévue : un rabais de 75 % sur les copies doubles grands carreaux grand format.

Publicités

Le prof parti chercher des explications sur ParcourSup n’a toujours pas été retrouvé

ParcourSup.PNGA l’heure qu’il est, l’inquiétude commence sérieusement à monter. M. Lattendu, un professeur, parti chercher des explications sur ParcourSup n’a donné aucunes nouvelles depuis plus de 3 jours.

L’enseignant a été vu pour la dernière fois sortant d’un cours de la terminale ES dont il est professeur principal. D’après les éléments recueillis auprès des élèves, M Lattendu aurait pris l’engagement de se mettre immédiatement en quête d’informations fiables sur le fonctionnement du logiciel ParcourSup. Une expédition dont il n’est pour l’instant pas revenu.

«  Il s’est peut-être perdu dans la documentation technique »

Depuis que l’alerte à été donnée, les secours sont mobilisés. Les équipes spécialisées ont déjà parcouru les principaux site d’informations sur le sujet pour tenter de localiser l’enseignant mais il reste toujours introuvable. «  Il s’est peut-être perdu dans la documentation technique » imagine le capitaine Ouisi qui dirige les recherches. C’est en réalité la dernière hypothèse avant que M. Lattendu ne soit considéré comme définitif perdu.

Les autorités renouvellent leurs conseils de prudence. La recherche d’informations sur ParcourSup est une activité dangereuse qui ne doit jamais être pratiquée sans les équipements de sécurité appropriés.

Patrimoine : Stéphane Bern charge Lorànt Deutsch de réviser les programmes d’histoire

Lorant_Deutsch_Bern.jpg

A peine nommé « Monsieur Patrimoine » par Emmanuel Macron, Stéphane Bern veut marquer les esprits par une réforme ambitieuse. Pour l’aider, l’animateur de télé vient de demander à l’acteur Lorànt Deutsch de réviser les programmes d’histoire.

La mission confiée à l’auteur du Métronome est d’identifier les aspects du patrimoine français qui ne sont pas suffisamment mis en valeur dans les programmes. Il devra ensuite formuler des propositions de modifications qui seront soumises directement au Président de la République. Églises, châteaux et autres monastères pourraient donc faire leur retour en force dans les classes et les cahiers des écoliers.

Émission spéciale sur France 2

Au cours d’une conférence de presse, Lorànt Deutsch a détaillé sa méthode de travail. Clé de voute de l’opération, une émission spéciale diffusée sur France 2 qui recueillera les avis des téléspectateurs et expliquera aux enseignants comment mieux valoriser le patrimoine national. « Mettre le patrimoine au cœur de la pédagogie » telle est la devise mise en avant par l’acteur pour convaincre professeurs et historiens de le suivre.

Le calendrier de la mission prévoit une entrée en vigueur des « programmes Lorànt Deutsch » à la rentrée 2018.  Peut-être de quoi faire figurer les actuels programmes dans la catégorie « chefs d’œuvre en péril ».

Rythmes scolaires : Un collectif demande la généralisation de la semaine de 2,5 jours

rythmes_scolaire.jpg

Le Président de la République n’a pas encore officialisé sa promesse de laisser les communes choisir leurs rythmes scolaires que déjà les initiatives se multiplient. Dans le Maine-et-Loire, un collectif revendique la généralisation de la semaine de 2,5 jours.

La proposition s’appuie sur l’expérience de la semaine de l’Ascension. Le jeudi férié et le vendredi désormais sans classe réduisent la semaine scolaire aux deux premiers jours et au mercredi matin. Une combinaison qui semble idéale à la fois pour les élèves, les parents et les enseignants. Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron et à Jean-Michel Blanquer les membres du collectif demandent la généralisation de cette organisation à toutes les écoles dès la rentrée prochaine.

Expérimentation jusqu’à la fin de l’année

Les enseignants notent que la semaine de deux jours et demi offre un temps pédagogique pratiquement optimal. Les parents affichent leur satisfaction de constater la large place laissée à la vie de famille. Tous se retrouvent pour constater que les enfants sont nettement moins fatigués. Par ailleurs, la perspective d’un week-end de 4 jours contribue largement à détendre l’atmosphère en classe et dans la cour de récréation. Pour valider leur démarche, les promoteurs de l’idée se proposent d’expérimenter la modalité jusqu’à la fin de l’année.

Les premières réactions montrent que la propositions rencontre un écho très positif et pourrait venir clore des années de débats.  La balle est maintenant dans le camp du ministre et du Président de la République.

Exclusif : Ce que l’on sait du futur ministre de l’Education nationale

profil-male-utilisateur-ombre_318-40244.jpgAlors que la composition du premier gouvernement de l’ère Macron se fait attendre, Edukactus est en mesure de vous révéler de façon exclusive, le profil du futur locataire de la rue de Grenelle.

  • Il sera membre du gouvernement
  • Ce sera un homme ou une femme
  • Il sera de gauche ou de droite ou du centre ou de nulle part
  • Il sera jeune, ou moins jeune, peut-être même vieux.
  • Il aura probablement une expérience de l’Éducation nationale. Au moins comme élève ou étudiant.

Si vous connaissez une personne qui correspond à l’ensemble de ces critères, il s’agit très probablement du futur ministre de l’Éducation Nationale.

Escroquerie : Il tente de rependre deux fois du dessert au repas de Noël de la cantine

buchesNoel.JPGIl a fallu l’intervention in-extremis des forces de l’ordre pour éviter le passage à l’acte. Alain, un habitué un self a été interpellé alors qu’il tentait de rependre du dessert lors du repas de Noël de la cantine.

Les faits ont été découverts grâce à l’attention sans faille des surveillants du restaurant scolaire. L’individu, de sexe masculin, avait effectué un premier passage devant les plats et s’était servi tout à fait normalement. Ce n’est qu’environ une demi-heure plus tard qui a tenté de revenir discrètement dans la file pour s’emparer d’une deuxième part de dessert. D’après les premiers éléments de l’enquête, le malfaiteur visait une part de bûche surmontée d’un champignon en meringue et d’une petite scie en plastique.

L’homme interpellé a été immédiatement conduit en garde à vue pour y être interrogé. Les enquêteurs devront déterminer sur son geste était prémédité ou s’il n’a agi que sous le coup de la tentation. Selon le procureur de la République, la tentative de vol pourrait avoir un lien avec le trafic de clémentines démantelé la semaine dernière.

Pollution : L’agitation des élèves utilisée pour aider à disperser les particules fines

pollutionC’est une décision très exceptionnelle que vient de prendre la préfecture d’Ile-de-France. Dans les écoles, collèges et lycées de la région, la durée des cours va être augmentée de 20% pour toute la durée de l’épisode de forte pollution.

Si les mesures sur la circulation automobiles peinent à convaincre de leur efficacité, les autorités espères que celles concernant l’école seront plus significatives. «  L’activité d’une classe au travail peut largement contribuer à limiter les effets des particules fines » explique L. Brasdelair du bureau spécialisée d’AirParif, l’organisme Francilien de surveillance de la qualité de l’air. Pour les experts, une trentaine d’élèves sont capables de disperser l’équivalent de la production quotidienne d’un véhicule en polluants divers.

« Le problème, ce sont les classes les plus studieuses »

« Dans ces jours-là, les classes les plus agités  sont de véritables atouts » ajoute L Brasdelair enthousiaste en ce qui concerne certains établissements. « S’ils se lèvent ou bougent beaucoup, ils peuvent compenser à eux seuls la circulations de deux ou trois poids lourds. ». D’après la préfecture, l’augmentation de la durée des cours devrait rendre ces classes encore plus compliquées à gérer et démultiplier d’autant leur efficacité dans la lutte contre la pollution. Un véritable espoir pour des milliers de franciliens victimes de difficultés respiratoires.

Si l’opération est un succès, les autorités espèrent que la situation de l’air sera sensiblement améliorée en 24 à 48 heures. Les estimations les plus optimistes se basent sur une agitation totale de l’ensemble des élèves. « Finalement, le problème, ce sont les classes plus studieuses » conclut L. Brasdelair.