Le prof qui voulait échapper à la rentrée s’est finalement rendu aux autorités

Police-Strasbourg-IMG_1270Ses collègues étaient à deux doigts de déclencher une alerte enlèvement. Le professeur qui voulait échapper à la rentrée s’est finalement rendu aux autorités.
Depuis plusieurs semaines, les proches de l’enseignant constataient un comportement étrange. « Il faisait comme si les vacances allaient durer éternellement » raconte son épouse dans une interview au quotidien local. « il n’avait absolument rien préparé ni même sorti ses affaires pour la reprise« . Vendredi, pour la pré-rentrée, ses collègues n’ont pu que constater son absence. Toute la journée, ils ont hésité entre l’erreur et l’accident. Alertée, l’inspection a préféré attendre un peu avant de s’affoler.
L’enseignant s’est finalement rendu aux autorités ce matin. Dans sa déposition, il a expliqué avoir voulu échapper à la rentrée mais s’être rendu compte que sa tentative était vaine. Il a été rapidement remis en liberté avec pour mission de retrouver ses élèves et de s’assurer qu’il n’y a aucun absent.
Publicités

« La plage à l’école », la nouvelle idée de J.-M. Blanquer pour faciliter la rentrée

plage2Au moment où élèves et professeurs se préparent à reprendre le chemin de l’école, le ministre de l’Education nationale a dévoilé ce matin une proposition particulièrement innovante. Pour faciliter la rentrée, JM Blanquer propose d’installer des plages dans les cours d’école.

« La rentrée est un moment particulier » a-t-il expliqué dans une interview à un quotidien local « Nous devons tout faire pour limiter les ruptures et faciliter les transitions ». Pour le ministre, le maitre mot doit être « progressivité ». « Installer la plage à l’école c’est un peu prolonger les vacances et en même temps se mettre au travail » poursuit-il dans une rhétorique que ne désavouerait pas le Président de la République.

« Prolonger les vacances et en même temps se mettre au travail »

Conscient de l’annonce tardive de la mesure, le ministre ne souhaite pas brusquer les choses. « Nous allons laisser la plus grande autonomie au terrain » insiste-t-il comme pour rassurer les directeurs d’établissements inquiets. Certaines écoles pourront se contenter de planter quelques parasols tandis que d’autres installeront un terrain de beach volley ou même une piscine dans la cour.

Pour le jour de la rentrée, le ministre a prévu de visiter un établissement pilote. Le lycée, installé à quelques encablures d’une authentique plage de sable fin, a préféré construire une petite piste de ski.

Radicalisation : Une institutrice tente de pénétrer dans sa classe avant la rentrée

Au village de Saint-Repos c’est la consternation. L’institutrice de l’école a été surprise en train de pénétrer dans sa classe plusieurs jours avant la rentrée. Un cas de radicalisation qui inquiète.

C’est un voisin de l’école qui a donné l’alerte en constatant que le portail de l’école était anormalement ouvert. Arrivées immédiatement sur les lieux, les forces de l’ordre ont pu intervenir avant que l’enseignante ne pénètre dans sa classe. « L’opération a été très délicate » témoigne le commandant Congé. « Il fallait intercepter l’individu avant qu’il puisse laisser la moindre trace d’activité pédagogique dans l’école. »  Dans un tel cas, la protection des enfants reste, quoi qu’il arrive, la priorité numéro 1.

Plan de lutte contre la radicalisation pédagogique

Une cellule de veille psychologique a été mise en place pour aider les habitants de Saint-Repos à encaisser le choc. Sur le fond, cette tentative d’attentat pourrait être le signe d’une inquiétante radicalisation du corps enseignant. Le ministre de l’Éducation nationale a pris l’engagement de solliciter un rapport de l’inspection générale sur les cas déjà recensés. Un plan de lutte contre la radicalisation pédagogique pourrait être annoncé dans le courant du premier trimestre. Dans le contexte actuel, le ministre tient à ce que les enseignants arrivent en pleine forme devant les élèves.

Dans l’immédiat, l’institutrice arrêtée a été placée en rétention. Pour empêcher toute récidive, elle ne devrait être libérée que la veille de la pré-rentrée.

Trafic : Bison futé prévoit une journée rouge ce mardi dans les couloirs

couloirLes conditions de circulation s’annoncent difficiles. La journée de mardi est classée rouge au niveau national dans les deux sens de circulation.

Les premiers bouchons devraient se former peu avant 8h aux portes des établissements avant de se résorber rapidement après les entrées en classe. La vallée du Rhône et l’Ile-de-France devraient connaitre des encombrements importants dans le sens des départs.  les zones rurales et les abords des grandes villes ne seront pas épargnées en revanche, le trafic sera fluide sur les plages et les pistes de ski.

A la mi-journée, Bison futé prévoit des difficultés autour des lieux de restauration

D’autres pics de circulation et des sont probables en milieu et en fin de matinée. A la mi-journée, Bison futé prévoit des difficultés autour des lieux de restauration. Dans l’après-midi les encombrements pourraient se renouveler aussi bien dans le sens des départs que dans celui des retours. La circulation devrait redevenir parfaitement fluide en fin de journée sur l’ensemble du territoire.

Pour éviter le bouchons, Bison Futé renouvelle ses conseils de prudences et recommande, dans la mesure du possible d’éviter d’aller à l’école le jour de la rentrée.

Séparation des One Direction : « une menace sérieuse sur la rentrée » selon les experts

One_Direction_2013Chez les fans l’annonce de la séparation prochaine du Boy’s band anglo-irlandais a fait l’effet d’une bombe. Selon les experts, la fin des One Direction pourrait constituer une  « menace sérieuse sur le bon déroulement de la rentrée scolaire ».

C’est le tabloïd britannique « The Sun » qui a le premier révélé la future séparation du groupe. Il s’agirait d’un break d’un an afin que chacun puisse se consacrer à ses projets. Sur les réseaux sociaux, l’information a provoqué un déluge de réactions de fans s’interrogeant sur le sens de la vie et de la possibilité de reprendre les cours la semaine prochaine. Les experts jugent que le choc est à même d’entrainer des réactions violentes au moment de la rentrée.

« une fois radicalisés, les directioners sont capables de tout »

« A ce stade, on ne peut absolument rien prévoir » prévient un directologue « une fois radicalisés, les directioners sont capables de tout ». Une action – concertée ou non – de la part des fans du groupe le jour de la reprise pourrait désorganiser les établissements scolaires et empêcher le déroulement des premiers cours. Des voix s’élèvent déjà pour demander aux autorités de prendre des mesures. Sur Twitter, Eric Ciotti a exigé que le gouvernement « mette tout en œuvre pour lutter contre la séparation des One Direction. ».

La cellule de crise réunie au ministère de l’Intérieur planche sur les moyens d’éviter la catastrophe. Parmi les pistes envisagées : la diffusion du dernier album du groupe dès l’entrée des élèves dans les établissements.

Santé : Une enseignante hospitalisée après avoir dit « vivement la rentrée ! »

Passé le 15 août, la réactivité des pouvoirs publics se doit d’être sans faille. Ce matin, une enseignante a été hospitalisée en urgence après avoir déclaré « vivement la rentrée ! ».

« La personne a été signalée grâce au dispositif « collègues vigilants » » rapporte le capitaine Bouleau qui a dirigé l’opération. « Les propos ont été tenus en fin de soirée mais les participants étaient parfaitement lucides ». Un cas jugé suffisamment sérieux pour justifier l’intervention des secours ce matin à la première heure. L’enseignante hospitalisée va bénéficier d’un traitement adapté et fera l’objet d’une surveillance soutenue jusqu’à la pré-rentrée.

«de plus en plus d’alertes sur les réseaux sociaux »

L’affaire vient jeter une lumière crue sur le douloureux problème de ceux qui, ignorés de tous, attendent désespérément la reprise. Les cellules académiques de suivi savent bien que les risques vont se multiplier à l’approche de la rentrée. « On observe de plus en plus d’alertes sur les réseaux sociaux » témoigne C Patroto de l’académie de Créteil « Il y en a qui sont vraiment impatients et d’autres qui tout simplement s’ennuient un peu ». Il y aurait même des enseignants qui se sont d’ores et déjà remis au travail.

Sous couvert d’anonymat un responsable du ministère reconnait suivre la situation avec une très grande attention. Pour lui, le plus important est que les professeurs soient en pleine forme pour commencer l’année scolaire.