Rythmes scolaires : Un collectif demande la généralisation de la semaine de 2,5 jours

rythmes_scolaire.jpg

Le Président de la République n’a pas encore officialisé sa promesse de laisser les communes choisir leurs rythmes scolaires que déjà les initiatives se multiplient. Dans le Maine-et-Loire, un collectif revendique la généralisation de la semaine de 2,5 jours.

La proposition s’appuie sur l’expérience de la semaine de l’Ascension. Le jeudi férié et le vendredi désormais sans classe réduisent la semaine scolaire aux deux premiers jours et au mercredi matin. Une combinaison qui semble idéale à la fois pour les élèves, les parents et les enseignants. Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron et à Jean-Michel Blanquer les membres du collectif demandent la généralisation de cette organisation à toutes les écoles dès la rentrée prochaine.

Expérimentation jusqu’à la fin de l’année

Les enseignants notent que la semaine de deux jours et demi offre un temps pédagogique pratiquement optimal. Les parents affichent leur satisfaction de constater la large place laissée à la vie de famille. Tous se retrouvent pour constater que les enfants sont nettement moins fatigués. Par ailleurs, la perspective d’un week-end de 4 jours contribue largement à détendre l’atmosphère en classe et dans la cour de récréation. Pour valider leur démarche, les promoteurs de l’idée se proposent d’expérimenter la modalité jusqu’à la fin de l’année.

Les premières réactions montrent que la propositions rencontre un écho très positif et pourrait venir clore des années de débats.  La balle est maintenant dans le camp du ministre et du Président de la République.

Jean-Michel Blanquer promet une épreuve de Hand Spinner au brevet des collèges

Hand_SpinnerAvec une telle mesure, le nouveau ministre de l’Education nationale se prépare une belle popularité dans les cours de récréations. A peine arrivé rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer promet d’instaurer une épreuve de Hand Spinner au brevet des collèges.

Le phénomène Hand spinner ne s’est emparé des enfants que depuis quelques semaines. C’est peu mais c’est assez pour le nouveau ministre, manifestement très au fait des questions d’éducation, s’empare du sujet. La petite toupie d’origine américaine est en passe de devenir l’activité la plus pratiquée par les collégiens français. Créée pour aider de jeunes autistes elle a très rapidement conquis les 7-15 ans.

D’après le dossier préparatoire élaboré en urgence par le ministère, l’épreuve de hand spinner pourrait comporter trois parties distinctes. Une épreuve de « vitesse pure », des figures imposées et une analyse interdisciplinaire de la toupie en lien avec les programmes de technologie, de physique et de mathématiques. Le tout pour une durée de deux heures qui viendraient s’ajouter aux épreuves déjà existantes.

Compte tenu du calendrier très serré, le hand spinner ne sera expérimenté au brevet que dans une cinquantaine d’établissements avant d’être généralisé à la rentrée prochaine. Entre temps, le ministère aura déjà commencé à plancher sur la création d’un CAPES et d’une agrégation de hand spinner.

Exclusif : Ce que l’on sait du futur ministre de l’Education nationale

profil-male-utilisateur-ombre_318-40244.jpgAlors que la composition du premier gouvernement de l’ère Macron se fait attendre, Edukactus est en mesure de vous révéler de façon exclusive, le profil du futur locataire de la rue de Grenelle.

  • Il sera membre du gouvernement
  • Ce sera un homme ou une femme
  • Il sera de gauche ou de droite ou du centre ou de nulle part
  • Il sera jeune, ou moins jeune, peut-être même vieux.
  • Il aura probablement une expérience de l’Éducation nationale. Au moins comme élève ou étudiant.

Si vous connaissez une personne qui correspond à l’ensemble de ces critères, il s’agit très probablement du futur ministre de l’Éducation Nationale.

Complotisme : un internaute dénonce des « signes franc-maçonniques » dans un manuel de Maths

A peine remis du discours d’Emmanuel Macron devant la pyramide du Louvre, les complotistes ont déjà trouvé leur nouvelle cible : les manuels de mathématiques. Sur internet, un spécialiste de la question affirme y avoir décelé des dizaines de signes franc-maçonniques.

manuel-sesamath-troisieme-couverture (1).gif

Sur son compte Twitter, un certain « Œil vigilant » se livre à l’analyse détaillée de la couverture d’un manuel. Il y voit « une équerre et un compas » présenté comme « le signe évident » de l’implication des franc-maçons dans la rédaction de l’ouvrage. Le chiffre « 3 », inscrit au centre de la couverture, serait un indice laissé par les « frères » pour indiquer les destinataires du message. Enfin, la suite de chiffres et de lettres serait un code secret dont la signification n’est accessible qu’aux seuls initiés.

A l’appui de sa démonstration, « Œil vigilant » relaie des « témoignages » corroborant son analyse. Il publie par exemple la photo d’un exercice dPointGe géométrie demandant de tracer des triangles (« la forme sacrée des franc-maçons ») et de placer un point « G » (« la lettre sacrée des franc-maçons »). Il ajoute que de nombreux parents d’élèves affirment avoir déjà remarqué des équerres et de compas accrochés aux tableaux dans les salles de classe. Autant de signes, selon lui incontestables, que les cours de mathématiques sont totalement « infiltrés » par les franc-maçons. Une affirmation qu’il considère avoir démontrée par A+B.

Etats-Unis : Une intelligence artificielle serait parvenue à communiquer avec un adolescent

ado_communiqueDans un domaine en perpétuels progrès, la performance de Google Brain, le programme de recherche en intelligence artificielle de Google va certainement marquer les esprits. En quelques heures, le logiciel est parvenu à établir une communication stable et cohérente avec un adolescent.

L’expérience, réalisée dans un laboratoire spécialisé de la Silicon valley avait des airs de mission impossible. D’un côté un adolescent renfrogné avec lequel personne, ni ses parents ni ses professeurs, n’arrivent à parler, de l’autre, un simple ordinateur. A l’arrivée, plus de 3 heures d’échanges, une conversation suivie et même quelques plaisanteries. Un résultat que les experts s’accorder à considérer comme inespéré.

Pour les observateurs, ce succès ouvre des perspectives absolument extraordinaires dans le domaine de l’éducation. « Si l’expérience peut être reproduite, elle permettra aux professeurs d’entrer en contact avec leurs élèves » imagine déjà L Haparlé, l’un des responsables du projet. « Il y a de quoi révolutionner l’enseignement » ajoute-t-il tout en précisant qu’il faudra sans doute plusieurs années avant d’arriver à généraliser ce qui ne reste encore qu’une expérimentation isolée.

Espérance Gothique : les écoles privées « new look » au programme médiéval

CourneuveAshoko et la Ligue de la Scolarité vont ouvrir à La Courneuve une école Espérance Gothique. Il s’agit d’exploiter, au bénéfice de la créativité et de l’amour de la patrie, l’attirance des adolescents pour le genre de la saga médiévale.

Le programme original de cette école hors-contrat fait une large place à l’épanouissement physique. Il comprend des cours d’équitation (en partenariat avec Bartoboss), des cours d’escrime, de chants liturgiques et guerriers (avec la chorale de Valeurs actuelles), ainsi qu’un cycle de musicologie et de pratique instrumentale gothique animé par les groupes Brothers of Mercy et The , The Preachers of Nowhere. Des séjours réguliers sont prévus au Puy-du-Fou, où se dérouleront aussi les épreuves finales de chaque session. Alexander Garden a apporté son soutien à cette initiative: « Si on veut brancher les mômes, il faut y aller à donf! », a-t-il déclaré en sortant d’une réunion pour se rendre à un colloque des Pèlerins de la France éternelle, avant de participer au Salon du Hacking Mortel à l’hôtel Méridien.