Canicule : Des angles à plus de 45° attendus pendant l’épreuve de maths du Brevet des collèges

Enseigne_de_pharmacie_affichant_40_degrés_celsius_le_1er_juillet_2015_à_Saint-Rémy-lès-Chevreuse_-_4 Le report de 2 jours décidé la semaine dernière par Jean-Michel Blanquer ne sera peut-être pas suffisant. Des angles à plus de 45° sont attendus, lundi, pendant l’épreuve de mathématiques du Brevet des collèges.

Les élèves devraient entrer dans les salles vers 14h00 pour un début d’épreuve à 14h30. Dans toute la France, c’est à cette heure-là, en ouvrant les sujets que les candidats risquent de découvrir des anglais égaux ou supérieurs à 45°.  Si les exercices d’algorithmique ou de probabilités devraient rester largement épargnés, ceux de géométrie n’ont aucune chance d’y échapper.

classique de l’examen

« Le théorème de Pythagore est un classique de l’examen » note N Plussain, professeur de mathématiques dans l’académique de Versailles « Or, par définition, il comporte forcément un angle droit ». Même Thalès ou un vague exercice de trigonométrie pourraient obliger les élèves à subir des angles dont les conséquences pourraient être exceptionnellement graves.

Sitôt les copies rendues, elles seront confiées aux correcteurs. Il faudra alors attendre le 10 juillet pour savoir si les angles à 90° ont fait bouillir les cerveaux des collégiens.

Publicités

Grève du Bac : Le gouvernement prêt à solliciter les marcheurs blancs pour surveiller les épreuves

marcheurblanc.jpg

Jean-Michel Blanquer s’y est engagé, aucune épreuve du baccalauréat ne sera annulée. Pour faire face à la menace de grève le premier jour de l’examen, le gouvernement est prêt à recourir une solution totalement disruptive : solliciter les marcheurs blancs.

Le mot d’ordre lancé par plusieurs syndicats est pris très au sérieux par la rue de Grenelle. Si la mobilisation de vacataires pour surveiller les examens est chose courante, l’appel à des « non humains » serait une première. « Avec la fin de la 8e saison de Game Of Throne », la majorité des marcheurs blancs est actuellement disponible » note un responsable du SIEC, le service qui gère les examens pour toute l’Ile-de-France.

Circulaire en préparation

Une circulaire adressée à tous les recteurs est actuellement préparation pour donne un cadre à l’utilisation des marcheurs blancs. Les services académiques des examens devront travailler d’arrache-pied pour recruter et affecter ces nouveaux auxiliaires. « Les marcheurs blancs seront parfaits pour surveiller la philosophie » se réjouit un proviseur, désormais certains d’avoir assez de surveillants pour son établissement.

Un bilan de l’expérience sera tiré le 18 juin au sort. Si les résultats sont concluants, le ministère pourrait étendre les missions confiées au marcheurs blancs jusqu’à la correction des copies.

Des scientifiques lancent un programme pour découvrir à quoi sert le brevet des collèges

640px-GC_Olfactometer.jpgDevant l’Assemblée nationale, le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé une Nième réforme du brevet des collèges . Il n’en fallait pas plus pour relancer le débat sur l’un des plus grands mystères du système éducatif : l’utilité de ce diplôme.

Une équipe de scientifiques réunie sous l’égide de l’Inspection générale essaie en ce moment de percer les secrets du « diplôme national du brevet ».

La bête est relativement bien connue. Elle concerne tous les ans environ 800.000 collégiens de 3e. C’est un organisme complexe composé d’épreuves écrites en fin d’année, d’un oral et d’une validation des compétences de l’année scolaire.  Pour autant, personne n’est capable de dire avec précision à quoi elle sert.

« On sait déjà que le DNB peut muter » explique l’un des membres du projet. « Récemment, on a vu les écrits se subdiviser en plus petits organismes. Avant c’était le contrôle continu qui avait laissé la place à un bilan des compétences. On même vu disparaître un organe : la note de vie scolaire ». Les chercheurs n’excluent pas d’autres mutations à court ou moyen terme. Ces transformations régulières rendent d’autant plus difficile l’identification des finalités du diplôme. « On a essayé de comparer avec des espèces proches comme le Baccalauréat et le CAP, mais ce n’est vraiment pas concluant » précise le scientifique.

Si les observations en laboratoires restent infructueuses, l’équipe a prévu d’aller étudier l’objet dans son milieu naturel. Le Brevet devrait faire une apparition fugace les 27 et 28 juin prochain. L’occasion ou jamais d’observer le phénomène.

Toujours en attente sur Parcoursup, ils font appel à des marabouts pour gagner des places

ProfKirezoutou« Amour, Argent, Réussite scolaire… » les promesses de succès des Marabouts sont bien connus. Devant l’attente des résultats de ParcourSup, de plus en plus de lycéens sont tenté d’y recourir pour gagner des places dans les classements.

« Au point où j’en suis, ça vaut le coup d’essayer » témoigne Lilian, en terminale scientifique qui n’a pour l’instant qu’une seule proposition et reste en attente sur ses autres vœux.  « J’ai téléphoné au numéro indiqué sur un papier et j’ai expliqué ma situation » raconte le jeune homme.  « La personne m’a répondu qu’elle allait faire quelque chose mais m’a dit que je ne paierai que si j’avais une place. »

D’après la rumeur, ils seraient des dizaines, peut-être même des centaines de lycéens à tenter le tout pour le tout et à recourir à ces méthodes pour obtenir leur sésame. Le ministère de l’enseignement supérieur n’a pour l’instant pas communiqué sur l’impact des maraboutages  dans Parcoursup. Avec un peu de chance, Frédérique Vidal pourra constater que les problèmes d’affectation se sont résolus comme par magie.

Rythmes scolaires : Un collectif demande la généralisation de la semaine de 2,5 jours

rythmes_scolaire.jpg

On pensait le débat réglé par la « liberté » laissée aux communes de choisir leurs rythmes scolaires mais une initiative pourrait relancer le sujet. Dans le Maine-et-Loire, un collectif revendique la généralisation de la semaine de 2,5 jours.

La proposition s’appuie sur l’expérience de la semaine de l’Ascension. Le jeudi férié et le vendredi désormais sans classe réduisent la semaine scolaire aux deux premiers jours et au mercredi matin. Une combinaison qui semble idéale à la fois pour les élèves, les parents et les enseignants. Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron et à Jean-Michel Blanquer les membres du collectif demandent la généralisation de cette organisation à toutes les écoles dès la rentrée prochaine.

Expérimentation jusqu’à la fin de l’année

Les enseignants notent que la semaine de deux jours et demi offre un temps pédagogique pratiquement optimal. Les parents affichent leur satisfaction de constater la large place laissée à la vie de famille. Tous se retrouvent pour constater que les enfants sont nettement moins fatigués. Par ailleurs, la perspective d’un week-end de 4 jours contribue largement à détendre l’atmosphère en classe et dans la cour de récréation. Pour valider leur démarche, les promoteurs de l’idée se proposent d’expérimenter la modalité jusqu’à la fin de l’année.

Les premières réactions montrent que la propositions rencontre un écho très positif et aurait de quoi clore des années de débats.  La balle est maintenant dans le camp du ministre et du Président de la République.

Elle regarde une vidéo de Marie Kondo et décide de jeter ses élèves qui ne la rendent pas assez heureuse

Marie_Kondo.jpgDans la vie, il y a des décisions qui peuvent tout changer. Louise, professeure des écoles a choisi de suivre les conseils de Marie Kondo et de se débarrasser une fois pour tous des élèves qui ne la rendent pas assez heureuse.

Jusqu’à la semaine dernière, Louise était passée complètement à côté du phénomène Kondo. C’est sur les conseils d’une de ses amis que la maitresse de CE2 a regardé une vidéo de l’animatrice japonaise. Elle ressent immédiatement un déclic. « Changer de vie, se libérer, chercher la joie, ce sont des choses qui me parlent »  témoigne l’enseignante qui y voit une opportunité de mieux vivre son métier.

« un moyen de me sentir vraiment bien dans ma classe »

Après quelques jours de réflexion, sa décision est prise. Elle va faire le grand ménage dans sa classe et éliminer impitoyablement tous les élèves qui l’encombrent inutilement.  « C’est toujours difficile de se séparer de certains enfants, mais une fois qu’ils ne sont plus là, on se rend compte qu’on en avait pas vraiment besoin. » A l’arrivée, la place libérée permet d’y voir beaucoup plus clair et de mieux profiter de ceux qui restent.

« Je crois que j’ai trouvé un moyen de me sentir vraiment bien dans ma classe » se réjouit l’enseignante qui recommande la méthode à tous ses collègues. Seule ombre au tableau, son effectif sera totalement renouvelé à la rentrée et Louise devra de nouveau prendre le temps de faire le tri.

Après son échec à Barcelone, Valls prêt à retenter sa chance comme délégué des 4eme D

Valls_2015.jpgAprès l’échec de sa candidature à la mairie de Barcelone, Manuel Valls est déjà à la recherche d’une solution pour rebondir. Selon plusieurs de ses proches, l’ancien premier ministre serait prêt à retenter sa chance à l’élection des délégués de classe des 4e D.

Le résultat de l’élection municipale catalane aurait de quoi en décourager plus d’un. Malgré son score de seulement 13% des voix et une arrivée en quatrième position Manuel Valls laisse déjà entendre qu’il est prêt à repartir au combat. Son nouveau terrain : la classe de 4eme D qui devra élire ses délégués à la rentrée prochaine.

L’idée n’est pas nouvelle. L’ancien élu d’Evry avait déjà évoqué cette hypothèse alors que son départ à l’étranger n’était encore qu’un projet. Les élèves de 4eme D sont nombreux à avoir choisi l’Espagnol en LV2. Ils continuent à voir dans Manuel Valls un possible rempart contre l’influence des germanistes sur la classe.