Ministère : JM Blanquer crée un conseil pour réfléchir à la création de conseils pour le conseiller

Conseil_constitutionnel_fr_sallereunion« Conseil scientifique », « conseil des sages », etc., JM Blanquer aime manifestement créer de nouvelles instances dans un univers qui en est pourtant déjà bien pourvu. Pour l’aider dans cette tâche, particulièrement complexe, le ministre de l’Education nationale souhaite installer un nouveau conseil spécialement dédié à la création de Conseils pour le conseiller.

La création de ce « conseil des conseils », répond, d’après la rue de Grenelle à la nécessité de « tirer le meilleur parti des expertises existantes » en matière d’Education. Si la composition de ce nouveau conseil n’est pas encore connue, on sait déjà qu’il aura un champ d’action particulièrement large. Il pourra en effet s’autosaisir de « toute question d’intérêt divers ayant un rapport – ou non – de près ou de loin avec les compétences relevant du ministre de l’Education nationale ».

Ce nouveau « Conseil réflexif supérieur » (CRS) devrait être officiellement installé avant la fin de l’année scolaire. Peut-être se donnera-t-il comme première mission d’étudier la création d’un conseil destiné à lutter contre la prolifération des conseils.

Publicités

Education : Blanquer estime qu’il est « le meilleur ministre de l’Education nationale de tous les temps »

Jean-Michel_Blanquer_(36770567921)Devant le congrès du MoDem, où il a été très applaudi, Jean-Michel Blanquer a estimé qu’il était « le meilleur ministre de l’Éducation nationale de tous les temps ».

« Certains ne comprennent pas le sens et la grandeur de notre action » a déploré le ministre de l’Éducation nationale. « Je prétends que jamais une action en matière d’éducation n’a été aussi pertinence ni aussi efficace, au moins depuis un siècle. Je prétends aussi que ce qui est en train d’être fait est de loin ce qui s’est fait de mieux en matière d’éducation nationale », a-t-il poursuivi devant des militants aux anges.

Baptiser de son nom une école par académie

Non content d’enfoncer ses prédécesseurs immédiats, Vallaud-Belkacem, Hamon et Peillon, Jean-Michel Blanquer se voit également au-dessus de Jean Zay et Jules Ferry jusqu’à présent figures tutélaires de la rue de Grenelle. « Je suis pour le bien et contre le mal, pour le savoir et contre l’ignorance » a-t-il martelé pour défendre son action. Le ministre a d’ailleurs annoncé qu’il allait baptiser de son nom au moins une école par académie.

Au premier rang ses spectateurs, François Bayrou, ancien titulaire du poste a reconnu que Jean-Michel Banquer méritait probablement le n°1 mais qu’il était lui-même en 2e position.

Blanquer annonce une cabine téléphonique dans chaque école dès la rentrée 2018

Telephone_booth,_Bois_de_Vincennes,_Paris_23_November_2011.jpgC’est un sujet que Jean-Michel Blanquer  n’avait pas encore évoqué depuis son arrivée rue de Grenelle. Hier, le ministre de l’Education nationale a annoncé l’installation d’une cabine téléphonique dans chaque école dès la rentrée 2018.

« Je tiens à ce que l’école soit reliée au reste du monde » a-t-il expliqué au micro de nos confrères d’Europe 1. Pour le locataire de la rue de Grenelle, ces cabines téléphoniques pourront être utilisées par les enfants pour joindre leurs parents ou même d’autres personnes. Jean-Michel Blanquer se dit prêt à encourager les initiatives pédagogiques utilisant la cabine téléphonique par exemple en géographie, en sciences physiques ou en arts plastiques.

Les travaux devront se dérouler dans le courant de l’été et les enfants découvriront les cabines au mois de Septembre. « Il faudra sans doute un temps d’adaptation » reconnait le ministre qui imagine déjà que les sonneries des téléphones pourront être utilisées pour assurer l’animation de la « rentrée en musique ».

Dijon : Trois personnes hospitalisées suite à une bagarre à propos de l’écriture inclusive

640px-Actividades_conmemorativas_de_las_Instrucciones_Año_XIII_14.jpg

Ils et elles en sont venus aux poings à cause du point médian. Trois enseignant.e.s d’un collège de Dijon ont dû être hospitalisé.e.s après un violent échange à propos de l’écriture inclusive.

L’affaire aurait débuté à cause d’une simple remarque concernant une interview de Jean-Michel Blanquer. En salle des profs, le débat entre Nicolas, professeur de français et Nathalie enseignante de mathématiques aurait rapidement dégénéré. Plusieurs témoins affirment que les choses se seraient envenimées au moment d’évoquer l’accord de proximité. Par conviction ou solidarité, la quasi-totalité des professeur.e.s présent.s s’est engagée dans la bagarre.

Une dizaine de personnes en garde à vue

Il a fallu l’intervention de la police pour mettre fin aux échauffourées. Une dizaine de personnes ont été placées en garde à vue et trois ont été transférées à l’hôpital le plus proche pour des blessures à priori sans gravité. Tous les protagonistes ont rapidement été remis en liberté après un rappel à la loi et aux règles de grammaire. Nathalie et Nicolas, à l’origine de la bagarre seront convoqué.e.s ultérieurement pour tenter de trouver un accord sur le participe passé.

Langue Française : Blanquer annonce des sanctions pour les profs qui disent « chocolatine »

Pain_au_chocolat_Luc_Viatour.jpg

À n’en pas douter,  Jean-Michel Blanquer est un amoureux de la langue Française. Ce matin, le ministre a annoncé des sanctions envers les professeurs qui utilisent le mot « chocolatine » pour parler d’un pain au chocolat.

« Il y a une seule langue française, une seule viennoiserie, une seule République.» C’est par ce tweet que le ministre de l’Education nationale a tranché le débat qui divise les français depuis des décennies. Vu de la rue de Grenelle, il n’existe pas plusieurs façons de désigner la pâte feuilletée enroulée autour d’une barre de chocolat, il en existe une bonne et une mauvaise. Et la mauvaise doit être sanctionnée.

Situation grave dans le Sud-Ouest

Il est encore trop tôt pour dire quelle sera l’ampleur de la répression mais les spécialistes s’accordent à dire que c’est dans le Sud-Ouest de la France que la situation est la plus grave. Des poches de contaminations auraient également été identifiées dans les académies de Créteil et Versailles mais, dans ces cas, une simple mutation des personnels concernés pourrait suffire à résoudre le problème.

Les consignes écrites vont être transmises aux inspecteurs pédagogiques dans les semaines qui viennent. Le ministère a d’ores et déjà inscrit la lutte contre la chocolatine au rang de ses priorités pour 2018.

 

Nouveaux programmes : Au CP, les enfants apprendront les chiffres par ordre alphabétique

Primary_School,_Wix,_Essex_-_geograph.org.uk_-_1950175-2-8-9-4-7-6-3-1-0. Même si cette suite de chiffres vous semble incohérente, elle sera bientôt familière à tous les élèves de CP. Les nouveaux programmes voulus par le ministre J.M. Blanquer prévoient l’apprentissage des chiffres par ordre alphabétique.

« La façon dont on aborde les chiffres au CP doit être repensée » avait déclaré le ministre dans une interview. Prônant une «  plus grande cohérence dans les apprentissages » entre la lecture et les mathématiques, JM Blanquer arrive à la conclusion que l’ordre alphabétique est le plus pertinent pour la découverte des chiffres. La technique devrait être expérimentée cette année dans une dizaine de départements puis généralisée dès qu’elle aura prouvé son efficacité.

« Il y a une vraie logique à enseigner le zéro en dernier »

Si la plupart des spécialistes avouent ne jamais avoir envisagé de faire apprendre les chiffres par ordre alphabétique, l’entourage du ministre se démène pour justifier la nouvelle méthode. « Il y a une vraie logique à enseigner le zéro en dernier » explique un conseiller qui préfère garder l’anonymat, « c’est à la fois le chiffre qui a été inventé le plus tard et celui qui a la valeur la plus faible ». Une démonstration par A+B qui s’appuie sur les dernières recherches en la matière.

Compte tenu de l’ampleur du changement, le ministère promet de laisser un temps d’adaptation aux enseignants. Ceux qui ont déjà commencé à travailler avec leurs élèves pourront poursuivre dans l’ordre habituel, ils ne seront pas obligés de repartir de zéro.

L’Education nationale avoue avoir cloné JM Blanquer pour multiplier ses passages dans les médias

BlanquerClonePresse écrite, radio, télévision, en cette veille de rentrée, le Ministre de l’Education nationale est absolument partout ! Très involontairement, l’Education nationale a révélé le secret de cette omniprésence : JM Blanquer dispose de clones pour le permettre de multiplier les passages médias.

Le subterfuge a été découvert grâce à une note transmise par erreur à un journal. Le document indiquait les horaires de passage de JM Blanquer montrant qu’il était présent à la même heure dans plusieurs médias. En marge de la liste, le cabinet du ministre avait précisé « original », « clone 1 », « clone 2 », « clone 3 ». Le ministre disposerait donc d’au moins  trois clones, ce qui expliquerait parfaitement son étonnante capacité à être partout à la fois.

« S’appuyer sur la science »

Sous couvert d’anonymat, un proche du ministre confirme que l’opération était préparée de longue date. « S’appuyer sur la science » c’est ça aussi explique-t-il, voyant dans le clone du ministre la preuve que l’Éducation nationale est capable « d’expérimenter pour atteindre ses objectifs ». Si l’information était confirmée, ce serait en effet la première fois qu’un ministre utilise la technique du clonage pour ses activités politiques.

Du coté des interlocuteurs de (ou des) Jean-Michel Blanquer, la révélation suscite plutôt de l’inquiétude. Chacun pourrait en arriver à se demander si les propos qui ont été tenus l’ont été par le véritable ministre ou par l’un de ses clones.