Toulouse : Un devoir attribué à Kévin découvert par hasard dans un grenier

CaravageLa rumeur de l’existence d’un « devoir perdu » de Kévin circulait depuis de nombreuses années dans les établissements de l’académie. La découverte, dans un grenier toulousain, d’une copie attribuée au lycéen vient lui apporter une solide confirmation.

C’est en voulant faire du tri dans ses papiers que G. Trouvet, le propriétaire du grenier, a fait la fabuleuse découverte. « Dans le tas, il y avait principalement des pubs et quelques vieux journaux, j’ai tout de suite remarqué la feuille qui n’avait rien à faire là » a-t-il témoigné auprès de nos confrères de France Bleu Toulouse. L’heureux propriétaire de l’œuvre admet toutefois n’avoir « aucune idée » de la raison pour laquelle elle s’est retrouvée dans ses affaires.

Une valeur estimée entre 13 et 16 sur 20

La copie, rédigée à l’encre bleue d’une écriture maladroite, correspondrait à un devoir de Français de niveau  5e ou 4e. La copie double petit format grands carreaux aurait passé plus de 4 années dans le grenier avant de refaire surface. A l’heure actuelle son authenticité ne fait pratiquement plus de doute.  Selon les estimations des experts, le travail pourrait avoir une valeur de 13 à 16 sur 20. Il s’agirait alors de l’un des meilleurs devoirs réalisés par Kévin à cette période de sa vie.

Contacté par les autorités, Kévin s’est déclaré « très heureux » que son travail ait été retrouvé. Il espère que cette redécouverte conduira son professeur de l’époque à revenir sur sa décision de lui attribuer un 0 pour « travail non fait ».

Pratique : un site internet propose aux élèves d’apprendre les leçons à leur place

A_person_navigating_through_a_Chilean_bank_websiteA quelques semaines des examens, l’initiative risque d’avoir un certain succès. Un site internet propose aux élèves de réviser à leur place.

Le site « okarre.com » se vante rien moins que de « libérer les élèves de la corvée des leçons ». Sous le slogan « mettez votre tête okarré ! », il propose une méthode « révolutionnaire » pour réviser les cours sans efforts. Concrètement, il suffit d’indiquer le niveau de la classe, le titre du chapitre à apprendre et un numéro de carte bancaire. A partir de ces éléments le site procède à une analyse approfondie et délivre un certificat d’apprentissage. Il ne reste plus aux élèves qu’à le faire valoir leur travail auprès de leurs parents et de leurs enseignants.

« Grâce à Okarre, je passe beaucoup moins de temps à réviser mes cours »

Les réactions des premiers utilisateurs sont enthousiastes. « Grâce à Okarre, je passe beaucoup moins de temps à réviser mes cours » affirme Martin, en classe de 3e ». « Maintenant, je peux sortir avec mes amis au lieu de faire mes devoirs » se réjouit Elsa en 1ere ES. « Je compte bien l’utiliser pour le bac » anticipe Kevin en terminale S. Preuve du succès, en quelques semaines, le nombre d’abonnés a littéralement explosé.

Par prudence, les conditions générales d’utilisation précisent bien que « détenir un certificat d’apprentissage n’assure pas le succès aux évaluations ». Le site propose quand même un petit manuel à utiliser en cas de problèmes. Il est sobrement intitulé « pourtant j’avais appris »…

Voir : Okarre.com

Sciences : le robot Philae découvre des traces du devoir de Maths de Kevin

Philae_over_a_comet_(crop)Au centre spatial européen, les informations ont fait l’effet d’une bombe. Le robot Philae ,en mission sur la comète Tchouri, vient de découvrir des traces du devoir de mathématiques que Kevin devait rendre la semaine dernière.

« Nous allons peut-être pouvoir percer l’un des plus grands mystères de l’Univers » s’enthousiasme G Létrouvé. Jusque là, aucune hypothèse scientifique ne permettait d’expliquer de façon crédible la disparition du devoir de Kevin. « J’étais sur le point de renoncer » raconte le son professeur de mathématiques « à chaque fois, son devoir disparaissait entre son domicile et la salle de classe ». Des phénomènes comparables se produisent pour les devoirs de français, de physique et même d’histoire-géographie sans plus de raison apparente.

trou noir miniature dans le cartable du jeune homme.

Les données transmises par Philae viennent finalement confirmer la thèse que Kevin a toujours soutenue. « Bien sûr que je l’avais fait » explique t-il « mais au moment de le rendre impossible de retrouver ma copie ! ». Les plus téméraires allaient jusqu’à évoquer la présence d’un trou noir miniature dans le cartable du jeune homme.

L’analyse des premiers éléments indique qu’il s’agit d’une partie de l’exercice 2. Les ingénieurs du CNES espèrent disposer d’assez d’énergie pour reconstituer l’ensemble du travail. Restera ensuite à comprendre comment ce devoir de Maths a pu se retrouver à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre.

Résistance : Il refuse de faire ses devoirs pour protester contre l’incarcération de Nabilla

Alcatraz_Cell_102_(2588386732)« L’affaire Nabilla » est-elle en train de prendre une nouvelle tournure ? Un mouvement de résistance semble s’organiser chez les fans de la jeune femme. Aujourd’hui, Franck, un lycéen de 1ere S refuse de faire ses devoirs pour demander la libération de son idole. Explications.

« Nabilla est en prison, je ne pouvais pas rester comme ça  » déclare le jeune homme qui affiche une détermination sans faille. « J’ai décidé de ne pas faire mes devoirs obtenir sa libération. » L’enjeu n’est pas mince. Un devoir maison de Mathématiques, une dissertation de Français et un contrôle de Physique sont inscrits à son agenda. Rien n’y fait. Contre l’avis de ses parents, il se lance, seul, dans un ce qui ressemble à un acte désespéré.

 Les messages de soutien affluent de toutes parts

Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien affluent de toutes parts « Franck est notre héros » écrit Emilie sur la page Facebook. « Il prend des risques pour ses idées  » ajoute Luciana sur Twitter. Le groupe « Avec Franck pour Nabilla », lancé dans la foulée, regroupe déjà plus de 10.000 personnes.

Alors que les « hasgtag » #FreeNabilla et #GreveDeLaFaimPourNabilla et figurent en tête des messages Twitter, l’initiative du garçon pourrait faire tâche d’huile. Des milliers de lycéens et de collégiens se disent prêts à suivre son exemple. Une telle mobilisation serait inédite dans les annales de l’Education nationale et de la Justice. Un défi de taille pour Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira.

La copie de Tahar est trop large pour le casier de la prof

L’histoire aurait pu lui couter cher. Ce matin, Tahar a failli ne pas réussir à rendre sa copie à sa professeure de français.

Le travail de rédaction avait été donné il y a 15 jours. Les élèves de 4e2 devaient le déposer à leur enseignante dans la journée. A la récréation du matin, Tahar se présente à la porte de la salle des professeurs et demande à ce qu’on dépose son travail dans le casier de Mme Laquai. Il confie sa copie à M. Lelarge puis rejoint ses camarades dans la cour de récréation.

 « il a vite compris qu’elle ne rentrerait pas dans le casier »

Au moment de déposer la rédaction dans le casier, le professeur de Mathématiques se rend compte de la méprise. « Il a vu que Tahar avait rédigé son devoir sur une feuille de grande taille » raconte un témoin de la scène « il a vite compris qu’elle ne rentrerait pas dans le casier ». Dans l’urgence, M. Lelarge prend la décision de poser la copie de Tahar sur la table de la salle des professeurs.

A midi, Mme Laquai passe récupérer les copies dans son casier. Seule celle de Tahar manque à l’appel. Elle s’apprête à lui adresser un sévère rappel à l’ordre. L’injustice est évitée de justesse par l’intervention de M. Lelarge qui rend la copie à sa collègue.

Pour éviter qu’un drame ne finisse par se produire, le gestionnaire a prévu de lancer une étude pour agrandir l’ensemble des casiers. Si l’opération va à son terme, la facture sera à régler par le collège.