Les députés autorisent les écoles à installer des tables et de chaises dans les classes

assemblée_nationale«  Il faut permettre aux enfants d’être bien installés pour bien apprendre ! » Sur la base d’un rapport du député LREM, T. Bienassis, l’Assemblée nationale a voté la possibilité pour les écoles d’installer des tables et des chaises dans les classes.

Le sujet avait été débattu le mois dernier en commission des affaires culturelles. Pour les parlementaires de la majorité à l’origine de la proposition de loi, le constat est sans appel. Les enfants passent jusqu’à 6 heures par jour en classe, ils doivent absoluement bénéficier d’un équipement adapté aux diverses activités scolaires. Après l’audition de plusieurs experts les députés sont arrivés à la conclusion qu’il fallait autoriser les écoles à faire usage de tables et de chaises.

Mission d’évaluation des tables et des chaises

En séance, le ministre de l’éducation nationale a donné un avis favorable au projet, ouvrant la voie à son adoption. Jean-Michel Blanquer a toutefois tenu à préciser que les neurosciences ne donnaient pour l’instant aucune indication sur la pertinence de ce type de mobilier. Le nouveau conseil scientifique de l’éducation nationale pourrait donc être chargé d’une mission d’évaluation de l’utilisation des tables et des chaises avant une éventuellement généralisation.

Le texte doit maintenant être transmis au Sénat. S’il est approuvé par la haute assemblée, les enfants pourraient découvrir les tables et les chaises à la rentrée. Du coté des parlementaires, certains espèrent déjà que leur implication sur le sujet leur permettra de conserver leur siège.

Publicités

Manuel Valls « réfléchit » à se présenter comme délégué des 4eme D à la rentrée

Manuel_Valls_(29756009164).jpg

Après une riche vie publique en France, quelle carrière pour l’ancien premier ministre ? Manuel Valls a confirmé ce vendredi « réfléchir » à la possibilité de se porter candidat comme délégué de la classe de 4eme D à la rentrée prochaine.

«Ça m’intéresserait de participer au débat sur les appréciations de 4D » a dit Manuel Valls dans un entretien avec quelques amis. Cette déclaration ferait suite à la sollicitation du groupe des élèves hispanisants de la classe. Ils voient dans le député d’Evry un représentant capable de les défendre face aux germanistes dont les parents sont particulièrement influents dans le collège.

Expérience de représentant étudiant à Paris-1

Manuel Valls est actuellement en Espagne mais ses proches ne font aucun lien entre ce voyage – prévu de longue date – et son éventuelle candidature au nom des jeunes hispanisants. On se souvient quand même que l’ancien premier ministre avait déjà fait part de son intérêt pour les 4eme D et peut se prévaloir d’une expérience de représentant étudiant lorsqu’il était à l’Université Paris-1.

«C’est une possibilité, oui. Ça dépend de lui » confirme Alvin à la sortie d’un cours de Maths. Il reste toutefois un obstacle à lever avant une possible candidure : Manuel Valls sera t-il autorisé à passer en 4eme ?

Dans un tweet, Trump annonce une intervention militaire pour libérer l’Université de Tolbiac

L’imprévisible Donald Trump a encore frappé. Dans un tweet publié ce matin, le président des États-Unis annonce une intervention militaire pour « libérer » l’Université de Paris-Koulibiac.

TweetTrumpTolbiac.PNG

Fait exceptionnel, le tweet de Trump est rédigé en français, une langue qu’il maîtrise très mal. Les termes utilisés « revenir » et « libérer » signifie clairement que le locataire de la Maison Blanche conçoit l’intervention comme être un remake du débarquement de Normandie. Selon la stratégie déjà déployée en Irak, l’intervention terrestre devrait être précédée de « bombardements » destinés à faciliter l’avancée des troupes dans les couloirs de la tour Tolbiac.

substances interdites dans les locaux de l’Université.

Pour justifier sa décision, le président américain qualifie les occupants de l’Université d’« Hauts-commissariats » (sic). La « libération » de Tolbiac s’inscrit donc pleinement dans la guerre contre le terrorisme, au même titre que les frappes en Syrie ou contre Daesh. Un « gouvernement provisoire de Tolbiac » prêt à remplacer les occupants est probablement déjà constitué avec l’aide de la CIA

Si l’intervention venait à se confirmer, les autorités américaines chercheront probablement à la justifier devant l’ONU. Une enquête indépendante sera alors nécessaire pour rechercher des substances interdites dans les locaux de l’Université.

Université : les étudiants grévistes demandent à avoir leur année s’ils ont 10/20 aux partiels

Université_Lille_3_Amphi_A6 (1).jpg

De Lille à Marseille en passant par Limoges et Paris, l’idée semble gagner toutes les Universités. Les étudiants demandent aux professeurs d’accorder leur année à tous les étudiants qui auront obtenu 10/20 aux examens.

Fait rare, la revendication réunit grévistes et non-grévistes. À Bordeaux, l’idée a été soumise à l’Assemblée Générale et immédiatement approuvée par acclamation. A Nantes, un vote à bulletin secret est arrivé au même résultat. Seul le centre universitaire de Tolbiac fait encore bande à part. Le vote sur le sujet n’a pas pu y avoir lieu, faute d’accord sur la formulation de la question.

De nombreux établissements sur le point de flancher.

Ailleurs en France, y compris dans les universités non touchées par la grève, c’est la même approbation. « Je suis absolument pour ! » s’exclame Anaëlle, étudiante en psychologie. « C’est complétement normal » juge Antoine, en master de mathématiques. Devant l’ampleur du mouvement, de nombreux établissements seraient déjà sur le point de flancher.

Si la contestation se poursuit, il est désormais probable que les étudiants pourront valider leur année du moment qu’ils ont obtenu 10/02 à leurs examens.

 

Lyon 3 : l’étudiant qui utilisait le wifi de la fac pour ses cours finalement identifié et sanctionné

Amphi2.jpgIl y a quelques jours, la direction de l’Université Lyon III lançait un cri d’alerte sur l’utilisation de réseau internet de l’établissement. Depuis, l’étudiant qui utilisait le wifi de la fac pour ses cours a pu être identifié et sanctionné.

Le message envoyé à l’ensemble des étudiants n’était qu’un coup de semonce. A partir de là, les services informatiques de l’établissement se sont mobilisés pour localiser les personnes dont l’usage abusif du wifi risquait de pénaliser gravement toute la communauté. Rapidement, un étudiant qui se connectait presque tous les jours aux ressources éducatives proposés la faculté a été identifié. Il serait à lui seul responsable de près de 75 % des usages pédagogiques du réseau universitaire.

« Manque de civisme incroyable  »

Dans un communiqué, la direction de l’établissement indique que l’individu, inscrit en 2e année de licence, va être présenté dans les jours qui viennent devant conseil de discipline de l’Université et fera l’objet d’une sanction « exemplaire ». Ce matin, les étudiants sont nombreux à condamner l’attitude irresponsable de leur camarade. « Consommer du wifi pour ses cours, c’est un manque de civisme incroyable » dénonce Cindy en 2e année de sociologie. « Moi je n’utilise que Netflix et un petit peu Facebook pour parler avec mes amis, mais pour les cours jamais ! » ajoute Nathan qui prépare son master en histoire.

La sanction n’est probablement qu’une première étape de la lutte contre les « mauvais usages » du wifi. Pour prévenir de nouveaux débordements, l’Université Lyon III envisage de fermer purement et simplement l’accès à sa plate-forme pédagogique.

Selon une étude Australienne, l’adolescence pourrait parfois durer jusqu’à 65 ans

Ado_vieux.jpgDe nombreuses recherches tendent à démontrer un allongement de l’adolescence mais une étude Australienne repousse les limites. Selon les chercheurs, dans certains cas, « l’âge ingrat » pourrait durer jusqu’à 65 ans.

L’adolescence est une phase du développement humain  qui se produit pendant la période de la vie humaine s’étendant de la puberté jusqu’à l’âge adulte. Les résultats présentés cette semaine par l’équipe de l’Université de Melbourne (Australie) démontrent que certains individus n’arriveraient au terme de la période qu’après 60 ans. « Ce qui bloque, c’est l’entrée dans l’âge adulte » notent les universitaires qui précisent que ces personnes – en réalité – « restent d’éternels grands gamins ».

Crise de la quarantaine avant la crise d’adolescence

Les principaux enseignements de l’étude pourraient permettre de mieux comprendre des cas psychologiques particulièrement complexes. Les scientifiques citent l’exemple des individus qui « ont connu la crise de la quarantaine avant la crise d’adolescence ». Une combinaison qui expliquerait des comportements régressifs très surprenants pour des personnes de ces âges.

Au stade de l’étude, il est point crucial sur lequel les scientifiques gardent la plus grande prudence : faut-il laisser de adolescents partir en retraite ?

Code du Travail : Les accords d’entreprise pourront être négociés par les stagiaires de 3e

Entreprise-stage.jpg

Les ordonnances réformant de code du travail n’ont peut-être pas encore livré toutes leurs surprises. A partir de leur promulgation, les accords d’entreprises pourront être négociés par les stagiaires de 3e.

Dans les entreprises de moins de 20 salariés, en l’absence de délégué syndical, l’employeur aura la possibilité de négocier avec n’importe membre du personnel. Si un stagiaire de 3e est présent dans l’entreprise au moment de la négociation, le patron pourra se tourner vers lui pour représenter les salariés. Une opportunité qui a toutes les chances de faciliter les discussions.

Permettre aux entreprises de préparer l’avenir

Au ministère du travail, on assume le côté « iconoclaste » de la mesure. Officiellement, il s’agit de permettre aux entreprises de préparer l’avenir. « Négocier avec des stagiaires de 3e, c’est négocier avec les futurs salariés » explique un conseiller de la ministre. Officiellement le recours aux stagiaires de 3e devrait se limiter à des situations très particulières mais rien n’indique qu’il soit encadré dans les ordonnances.

Du côté de l’Éducation nationale, on ne souhaite pas commenter cet aspect de la réforme. Toutefois, certaines rumeurs affirment déjà que signer un accord d’entreprise pourrait accorder des points pour le brevet des collèges.