Baccalauréat : le ministère promet « la plus grande sévérité » pour les candidats en sandales-chausettes

sandaleschausettesL’instruction n’est pas encore parue au journal officiel mais les consignes diffusées dans les académies ne laissent aucun doute sur les intentions du ministère. L’Education nationale promet « la plus grande sévérité » pour les candidats qui se présenteraient à l’examen en chaussettes-sandales.

Le danger que représente la mode lancée par le rappeur Alrima est pris très sérieux par les autorités de la rue de Grenelle. En pleine période d’examens, la moindre alerte doit entrainer une réaction immédiate, faute de quoi les conséquences peuvent se révéler catastrophiques. Face à l’ampleur de la vague qui s’est emparée des lycées ces derniers jours, le ministère a donc fait passer des consignes à l’ensemble des examinateurs du baccalauréat.

« Une paire de claquettes-chaussettes, près de trois points de moins »

Pour les épreuves orales, les choses sont simples. Les candidats en sandales seront purement et simplement refoulés et pourront éventuellement repasser l’examen à la session de septembre. Pour les écrits, c’est plus compliqués. « Une paire de claquettes-chaussettes dans une salle peut faire baisser de près de trois points la moyenne des candidats de l’établissement » estime C. Lepié du bureau de surveillance de la mode lycéenne. La plus grande vigilance est recommandée aux surveillants. Les incidents devront être immédiatement signalés au rectorat et les candidats concernés seront traduits en conseil de discipline.

Les mesures de protection resteront en vigueur jusqu’à la fin des rattrapages du baccalauréat. L’Éducation nationale passera ensuite le relai à la sécurité civile qui aura la lourde tâche d’empêcher la prolifération des sandales-chaussettes sur les plages.

 

Examen : Prendre l’option aquaponey au bac, c’est possible !

Aquaponey.jpgSi un  lycéen vous dit « Je peux pas, j’ai l’épreuve aquaponey du bac ! », il est tout à fait possible de son excuse soit valable. La discipline a été inscrite cette année sur la – longue – liste des options facultatives du baccalauréat.

Les épreuves facultatives, notamment sportives ou artistiques, permettent aux lycéens qui ont des talents particuliers de grappiller quelques précieux points supplémentaires pour le baccalauréat. L’inscription de l’aquaponey dans la liste des options possible témoigne de l’importance de la pratique de la discipline, notamment chez les jeunes.

Choix entre l’option « piscine » et l’option « océan »

« L’aquaponey demande des compétences très complètes à la fois en équitation, en natation et en gestion du temps » explique Mme Ypot-Campe professeure d’EPS spécialisée dans la discipline. Pour l’examen, les candidats auront le choix entre l’option « piscine » et l’option « océan ». L’évaluation se fera en contrôle continue sur deux ans. Cette année seule une petite dizaine d’élèves sera en mesure de présenter l’épreuve du baccalauréat mais le ministère envisage déjà un élargissement à d’autres académies.

Comme tous les autres candidats, les aquaponistes connaitront les résultats du bac le 5 juillet. Mais peut-être auront-ils autre chose à faire ce jour-là.

Erreur au bac : le sujet de maths comportait des dizaines de chiffres

Mathélatiques

C’est un véritable cauchemar qu’ont vécu les  candidats au baccalauréat scientifique (S) qui planchaient ce lundi. Ils ont été obligés de plancher sur un sujet de mathématiques (coefficient 9) truffé de chiffres.

L’examen, d’une durée de quatre heures, a débuté à 8 heures. Les lycéens et leurs professeurs ont découvert l’ampleur des dégâts en prenant connaissance du sujet. Chacun des quatre exercices proposés avait son lot de valeurs numériques.  Pas moyen d’y échapper. Par chance, les questions de probabilités et de géométrie comportaient également des lettres qui ont permis aux candidats de trouver quelques repères.

Pas une erreur mais une volonté des concepteurs.

Compte tenu du coefficient, cet incident pourrait avoir un impact considérable sur les résultats à l’examen. Selon le ministère de l’Éducation nationale, la présence de chiffres dans le sujet n’est pas une erreur mais une volonté des concepteurs. Pour rassurer les candidats, il précise qu’« il y aura un paquet de copies étalon pour ajuster les barèmes des exercices »  et que « comme tous les ans, il y la commission d’harmonisation si on repère des difficultés ».

A la sortie de l’épreuve, la majorité des lycéens étaient dépités. Quelques-uns envisagent déjà des recours en expliquant que le sujet était indéchiffrable. Et ils espèrent bien arriver à le prouver par a+b.

Sécurité : les candidats au bac invités à rester chez eux les jours d’épreuve

Classroom_2.jpgObjectif sécurité maximale pour les 700.000 lycéens qui passent le baccalauréat. Dans un contexte particulièrement tendu, les candidats sont invités à rester chez eux pendant les épreuves.

Entre le plan Vigipirate, l’Euro 2016 et les mouvements sociaux, l’édition 2016 du baccalauréat est forcément un peu particulière. Les consignes publiées par le ministère tentent de prendre en compte l’ensemble des éléments pour que les épreuves se déroulent le mieux possible. « Autant que possible, restez chez vous » recommande l’infographie diffusée sur Twitter à destination des candidats au baccalauréat. L’information a également été transmise aux centres d’examen et affichée dans les gares.

Seule solution pour être certain qu’ils n’arrivent pas en retard

« On est jamais trop prudent ! » commente Eva Payalé, responsable « sécurité /examens » au rectorat de Lyon « Si les candidats restent chez eux, on est à peu près sûr qu’il ne leur arrivera rien ». Même chose pour les éventuels retardataires. Des consignes de clémence ont bien été transmises dès la semaine dernière mais les nouvelles indications vont encore plus loin. « Nous invitons les lycéens à ne pas sortir de leur lit » confirme Mme Payalé. « A nos yeux, c’est la seule solution pour être certain qu’ils ne risquent pas d’arriver après le début des compositions. »

Si malgré les consignes, des candidats décident de se présenter dans les salles d’examen, ils pourront passer leurs épreuves tout à fait normalement. Pour les autres, il faudra attendre que la situation se soit détendue. Sans doute d’ici l’année prochaine.

Techno : La perche à selfie autorisée au bac dès cette année

PercheASelfieCe sera peut-être l’accessoire mode/techno le plus tendance des examens 2016. Alors que les conditions concernant les calculatrices se font de plus en plus sévères, la perche à selfie est autorisée au bac dès cette année.

Les règles publiées sur le site de la maison des examens d’Ile-de-France sont parfaitement claires. « La possession et l’utilisation d’un téléphone portable ou de tout autre matériel électronique de communication, de stockage ou de consultation de données sont interdites. » Le fait est que la perche à selfie ne rentre pas dans la définition des matériels interdits. Il est donc parfaitement légal de s’en munir pour passer les épreuves du baccalauréat.

« Pouvoir faire des photos à chaque épreuve »

Les lycéens qui ne sont pas encore équipés pourront acquérir leur perche à selfie pour quelques euros sur internet ou chez un commerçant. Les modèles les plus sophistiqués disposent de connexion Bluetooth et de télécommande programmable. « Je vais pouvoir faire des photos à chaque épreuve » se réjouit Lisa. « La perche, c’est indispensable pour réussir les selfies » ajoute Samy. La séance de pose au début ou à la fin des compositions pourrait bien devenir un nouveau rituel de l’examen.

L’épreuve de philosophie pour les bacs généraux et techno est prévue pour le mercredi 15 juin. S’ils se munissent d’une perche à selfie, les candidats devront quand même trouver le moyen de prendre leur cliché sans utiliser ni téléphone ni appareil photo.

Examens : Le bac reporté dans les académies qui accueillent des matchs de l’Euro2016

Euro_Bac

A quelques semaines de l’examen, l’annonce va réjouir les uns et faire bondir les autres. Les épreuves du baccalauréat vont être reportées à une date ultérieure dans les académies qui accueillent des matchs de l’Euro 2016.

La compétition est prévue du 10 juin au 10 Juillet prochain. Le calendrier initialement prévu pour le baccalauréat s’étalait du 15 au 22 juin. Devant la superposition des dates, les autorités ont pris la décision – inédite –  de repousser les écrits du bac pour les candidats des régions où se déroulent les rencontres. Les stades de l’Euro se répartissent dans les académies de Créteil, Lyon, Aix Marseille, Lille, Bordeaux, Paris, Nice et Toulouse qui, ensemble, représentent près de 45% des candidats à l’examen. Pour des raisons pratiques, l’académie de Versailles (10% des candidats) pourrait rejoindre ses voisines franciliennes. Les autres académies composeront selon les modalités initialement prévues.

Risques de collisions entre lycéens et supporters

A la préfecture des Hauts-de-France, qui devra notamment gérer les matchs à Lens et Villeneuve d’Ascq, on ne se voyait pas mener de front deux évènements aussi importants. « Entre lycéens et supporters, les risques de collisions auraient été énormes » commente le directeur régional de la sécurité « Les résultats tombaient pile le jour de la pause entre les quarts et les demi-finalescertains auraient été tentés d’enchainer, au risque de provoquer des overdoses ». Pour lui, le report des épreuves du baccalauréat est un réel soulagement.

Le calendrier définitif des nouvelles épreuves devrait être rendu public d’ici quelques jours. Selon les premières rumeurs, il pourrait se caler sur celui des Jeux Olympique de Rio : du 5 au 21 août.

 

Euro2016-carte

Les stades de l’Euro2016

Indulgence : « Il y a des consignes pour donner le bac avec seulement 10/20 »

resultBacLa révélation vient apporter de l’eau au moulin de ceux qui critiquent la valeur du baccalauréat. Les consignes données aux professeurs pour les jurys de l’examen prévoient clairement d’accorder le diplôme dès 10/20 de moyenne.

Une note de service publiée par le rectorat de Besançon précise sans aucune ambiguïté qu’un candidat doit être déclaré admis à partir d’une moyenne de 10/20. Au-delà il est même possible d’obtenir des mentions sans autre considération que les notes portées sur les copies. « Il y a des consignes pour donner le bac avec seulement 10/20 » s’indigne L. Araté, présidente d’un collectif d’enseignants «  les professeurs sont indignés, très en colère ». Elle n’exclut pas des mouvements de protestation au moment de la réunion des jurys.

Ne pas laisser croire que les élèves peuvent avoir le bac

D’après Mme Araté, laisser croire que des élèves pourraient obtenir le baccalauréat ne peut que conduire au laxisme généralisé. «  La volonté d’améliorer les résultats du bac à tout prix mène à ce genre de dérapages. » martèle l’enseignante en précisant que le cas de Besançon n’est probablement pas isolé. Partout en France des candidats pourraient obtenir le diplôme avec une note de 10/20. En filigrane, c’est toute la question du niveau d’exigence du baccalauréat qui est posée.

Mardi prochains, les candidats sauront s’ils ont décrochés – ou non – le précieux sésame. En espérant que la polémique ne conduise pas à reconsidérer les diplômes pendant l’été.