Dijon  : Très content de ses vacances, il décide de « liker » ses propres photos sur Facebook

France_penestin_loscolo.jpgCette année, Lionel est très content de ses vacances. Et il veut que ça se sache. Après avoir publié ses photos sur Facebook, ce professeur des écoles de 44 ans a pris l’initiative de les liker lui-même. Une décision qui interroge.

En apparence, rien ne distingue les vacances de Lionel de celles des années précédentes. Après avoir profité de son temps libre pour bricoler un peu dans sa maison et voir quelques amis, il a passé une semaine dans une location au bord de la mer avec sa conjointe – également enseignante – et leurs deux enfants. C’est de ce séjour qu’il a ramené l’essentiel des clichés incriminés. A son retour, comme beaucoup de de ses amis et collègues, il publie une série de photographies sur Facebook qui viennent s’ajouter à celles postées « sur le vif » lorsqu’il était sur place. Organisé, il prend soin de toutes les ranger dans un album intitulé « vacances 2018 ».

Enquête administrative ouverte à la rentrée

Ce n’est que quelques jours après le retour de Lionel que plusieurs de ses amis découvrent la terrible réalité. Après les avoir publiées, l’enseignant a liké ses propres photos. « Ça se fait trop pas ! » commente immédiatement Lucie, sa nièce de 14 ans. Pour plusieurs de ses collègues, c’est « la fois de trop ». « Voir ses photos de vacances, ça passe encore mais s’il les like, ça va trop loin ! » s’étrangle Sophie, la directrice de l’école ou travaille Lionel. Une enquête administrative pourrait être ouverte à la rentrée.

Interrogé sur ses motivations, Lionel a déclaré ne pas comprendre l’émoi provoqué par son geste. Pour lui, les choses simples. Ses likes signifient qu’il a beaucoup aimé ses vacances et qu’il attend les prochaines avec impatience.

Publicités

Culture : Le « mojito pendant les vacances » bientôt inscrit au patrimoine de l’humanité

Mojito-party.jpgAprès le repas gastronomique inscrit au patrimoine culturel de l’humanité depuis 2010, d’autres traditions françaises pourraient prochainement rejoindre la liste établie par l’UNESCO. Un collectif d’enseignants vient de d’envisager la candidature du mojito comme apéritif privilégié des vacances.

La « liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité » a été instituée par une convention signée en 2003. Elle vise à protéger et à promouvoir les cultures et traditions populaires, au même titre que les sites et les monuments. Selon ses promoteurs, tous pratiquants réguliers, l’inscription du « mojito pendant les vacances » rentre parfaitement dans ce cadre.

De nombreux témoignages attestent de la consommation de mojito

« Le mojito des vacances est une pratique bien vivante » affirment les initiateurs de la candidature. Le dossier, établit au cours d’un apéritif estival, s’appuie sur de nombreux témoignages collectés depuis le début du mois de juillet qui tous attestent de la réalité de la consommation de mojito pendant les congés. Le groupe facebook « pour l’inscription du Mojito au patrimoine de l’humanité »  rassemble déjà plus de 30.000 personnes.

D’autres candidatures, dont celle du spritz, soutenue par l’Italie, pourraient venir concurrencer le mojito. Les différentes boissons ont jusqu’à la rentrée pour convaincre l’UNESCO de les faire entrer au patrimoine de l’humanité.

Des robots russes seraient responsables de 45% des modifications de programmes publiées cet été

Putin_State_awards_ceremony_for_XIIWinter_Paralympics_medalists.jpgEt si les modifications de programmes publiées cet été n’étaient qu’une immense manipulation orchestrée depuis l’étranger ? Selon une étude rendue publique sur internet, plus de 45 % des ajustements auraient pour origine des robots pilotés depuis la Russie.

C’est un peu l’affaire dans l’affaire. La publication au milieu de l’été « d’ajustements » de programmes applicables à la rentrée avait suscité un début de grogne dans le monde enseignant. Une éventuelle responsabilité des autorités Russes dans cet évènement ferait figure de bulle d’air pour les amis de JM Blanquer. Concrètement, le volume des modifications aurait été presque doublé par l’intervention de robots possiblement pilotés depuis le Kremlin.

Commission d’enquête à la rentrée.

Reprise par plusieurs médias, l’information est prise très au sérieux par les responsables de la rue de Grenelle. Entre la visite d’un camps de vacances et une démonstration de sports extrêmes, Jean-Michel Blanquer a dit souhaiter que « toute la transparence soit faite » sur cet alourdissement des modifications. Des parlementaires de l’opposition ont déjà fait savoir qu’ils demanderaient l’ouverture d’une commission d’enquête au moment de la rentrée.

Si une intervention étrangère était avérée, le ministère n’aurait sans doute pas d’autre choix que de publier des ajustements aux ajustements. Mais sans doute après que les enseignants aient commencé à traiter les programmes.

L’algorithme Facebook programmé pour montrer une nouvelle photo de Jean-Michel Blanquer chaque jour

Bonjour mes amis FB !
Vous avez peut-être déjà remarqué la modification de l’algorithme Facebook. A partir du 1er août, leur système est programmé pour vous montrer chaque jour une nouvelle photo de Jean-Michel Blanquer. Les publications de votre fil d’actualité seront systématiquement entrecoupées de messages concernant le ministre de l’Éducation nationale.
Si vous ne voulez pas que Facebook vous impose les photos de Jean-Michel Blanquer, partagez ce message avec tous vos amis. (Cliquez bien sur « Partager », pas copier / coller, sinon, ça ne marchera pas).

Faites passer le message et merci pour le tuyau de ceux qui ont déjà partagé.

Partager sur Facebook

En vacances, Jean-Michel Blanquer tue un ours à mains nues et sauve six enfants de la noyade

Canoe_8179.jpgPas répit pour l’intrépide Jean-Miche Blanquer. Officiellement en vacances, le ministre de l’Education nationale n’a pas hésité à tuer un ours à mains nues et à sauver six enfants de la noyade.

La rencontre entre le plantigrade et le politique s’est déroulée dans le Sud de l’Ardèche. L’animal, probablement agacé par les fortes chaleurs de ces derniers jours, était sur le point de s’approcher à moins de 500 km d’un camp de vacances ou de jeunes franciliens pratiquaient des activités de pleine nature telles que le rafting, le VTT, la course d’orientation ou encore l’escalade. Sur la base de plusieurs études, le ministre a considéré que l’ours pouvait représenter un danger et qu’il était de son devoir d’intervenir. Le décision de tuer l’animal a été immédiatement mise en œuvre à mains nues.

Plus tard dans la journée, Jean-Michel Blanquer a été informé que six enfants se trouvaient dans une situation extrêmement périlleuse. Ils s’étaient embarqué le matin même sur des canoës lancés à pleine vitesse sur une rivière infestée de poissons et de moustiques. En cas de fausse manœuvre, les bateaux risquaient se retourner, jetant à l’eau les pauvres malheureux. N’écoutant que son courage, le ministre a organisé une conférence de presse pour ramener les enfants sur la berge et les sauver de la noyade.

D’après l’agenda officiel de ses congés, cette semaine, le ministre doit encore rencontrer une groupe de jeunes araignées venimeuses et réformer la formation des renards enragés.

C’est prouvé : Non, l’homéopathie n’a aucun effet sur l’apprentissage des langues étrangères

Homeopatia_lactosa_sacarosa.jpgAlors que, sur le sujet, les polémiques sont légion, l’étude publiée cette semaine devrait clore au moins partiellement le débat. Les résultats démontrent que l’homéopathie n’a absolument aucun effet sur l’apprentissage des langues étrangères.

Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe helvetico-belge a respecté un protocole « homéopathie contre placébo » auprès de plus d’un milliers de personnes tentant d’apprendre une langue étrangère. Au cours de l’expérience, des tests ont été menés sur une dizaine de langues  dont l’Anglais, le Français, l’Allemand, l’Italien, le Flamand, l’Espagnol et le Chinois. A l’arrivée les chercheurs ont pu constater que les patients traités avec de l’homéopathie ne présentaient aucune différence avec le groupe témoin.

La publication de cette étude est un coup dur pour les promoteurs de l’homéopathie. Le marché de l’apprentissage des langues représente des millions d’euros par an, inégalement répartis entre secteur public et secteur privé. Avec ces résultats, les adversaires des traitements homéopathiques tiennent un argument plus que solide pour refuser leur reconnaissance par les autorités pédagogiques.

Forts de ce succès, les scientifiques à l’origine de l’étude vont maintenant se penser sur un autre défi médico-pédagogique : la recherche d’un vaccin contre l’échec en mathématiques.

Victime d’un gros coup de chaleur, Blanquer annonce l’augmentation du salaire des professeurs

Jean-Michel_Blanquer_2018_salaireOn ne le répètera jamais assez : en période de canicule, le respect des consignes de prudence est indispensable. La mésaventure subie par ministre de l’éducation nationale est là pour le rappeler. Victime d’un gros coup de chaleur, Jean-Michel Blanquer a annoncé l’augmentation du salaire des professeurs.

D’après nos informations, les faits se sont déroulés hier, en début d’après-midi. Le ministre de l’Education nationale était en compagnie du chef du gouvernement Edouard Philippe. Au détour du phrase et manifestement perturbé par la canicule, Jean-Michel Blanquer a déclaré « Je vais immédiatement augmenter le salaire des professeurs ! » Emporté par son élan, le ministre a même précisé. « Oui, oui, tous les professeurs. Les jeunes et les vieux, les urbains et les ruraux, les écoles et les lycées ! Je vais augmenter tous les professeurs ! »

Ministre rafraîchi à l’aide de rapports de l’inspection générale.

Aussitôt alertés, les services du gouvernement ont immédiatement déclenché le plan « Orsec » pour éviter la propagation de la nouvelle. Une infographie précisant la nature et les limites de l’augmentation a été diffusée sur les réseaux sociaux par le premier ministre en personne. Le ministre, lui, a été placé en lieux sûrs et rafraîchi à l’aide de brumisateurs et de rapports de l’inspection générale. Il a rapidement repris ses esprits a pu reprendre ses activités.

Dans un communiqué publié dans la soirée, le ministère de l’Éducation nationale se veut rassurant : le coup de chaleur du ministre ne devrait pas avoir de conséquences pour la rentrée.