La professeure qui avait utilisé l’écriture inclusive interpelée par la police à la sortie de sa classe

Ecole_-_Salle_de_Classe_2.jpgLe rappel à l’ordre du ministre de l’Éducation nationale puis la consigne du Premier ministre n’ont pas suffi à la raisonner. La professeure qui avait utilisé l’écriture inclusive devant ses élèves a été interpelée par les forces de l’ordre à la sortie de classe.

« Nous avons tenu à faire les choses en douceur » précise le capitaine Laccort qui a dirigé l’opération ». « Nous avons soigneusement attendu que la cloche sonne et que tous les élèves soient sorti.e.s pour procéder à l’interpellation ». Sur place, les policiers ont retrouvé une inscription en écriture inclusive sur le tableau. Les cahiers d’élèves saisis à l’occasion ne laissent aucun doute sur la matérialité des faits.

Pétition signalant son intention de passer à l’acte.

Pour le procureur de la République, l’intervention des forces de l’ordre à la sortie de la classe était indispensable. « Nous sommes manifestement face à une récidiviste » a t-il justifié au cours d’une conférence de presse. Les éléments dont disposent les enquêteurs font état d’une menace « constante et imminente » sur les enfants ce qui a nécessité la réaction des autorités. La prévenue avait d’ailleurs signé une pétition signalant clairement son intention de passer à l’acte.

La professeure a été placée en garde à vue et devrait être présentée au juge dans les plus brefs délais. Elle pourrait rapidement passer de l’inclusive à l’incarcérée.

Publicités

Dijon : Trois personnes hospitalisées suite à une bagarre à propos de l’écriture inclusive

640px-Actividades_conmemorativas_de_las_Instrucciones_Año_XIII_14.jpg

Ils et elles en sont venus aux poings à cause du point médian. Trois enseignant.e.s d’un collège de Dijon ont dû être hospitalisé.e.s après un violent échange à propos de l’écriture inclusive.

L’affaire aurait débuté à cause d’une simple remarque concernant une interview de Jean-Michel Blanquer. En salle des profs, le débat entre Nicolas, professeur de français et Nathalie enseignante de mathématiques aurait rapidement dégénéré. Plusieurs témoins affirment que les choses se seraient envenimées au moment d’évoquer l’accord de proximité. Par conviction ou solidarité, la quasi-totalité des professeur.e.s présent.s s’est engagée dans la bagarre.

Une dizaine de personnes en garde à vue

Il a fallu l’intervention de la police pour mettre fin aux échauffourées. Une dizaine de personnes ont été placées en garde à vue et trois ont été transférées à l’hôpital le plus proche pour des blessures à priori sans gravité. Tous les protagonistes ont rapidement été remis en liberté après un rappel à la loi et aux règles de grammaire. Nathalie et Nicolas, à l’origine de la bagarre seront convoqué.e.s ultérieurement pour tenter de trouver un accord sur le participe passé.

Langue Française : Blanquer annonce des sanctions pour les profs qui disent « chocolatine »

Pain_au_chocolat_Luc_Viatour.jpg

À n’en pas douter,  Jean-Michel Blanquer est un amoureux de la langue Française. Ce matin, le ministre a annoncé des sanctions envers les professeurs qui utilisent le mot « chocolatine » pour parler d’un pain au chocolat.

« Il y a une seule langue française, une seule viennoiserie, une seule République.» C’est par ce tweet que le ministre de l’Education nationale a tranché le débat qui divise les français depuis des décennies. Vu de la rue de Grenelle, il n’existe pas plusieurs façons de désigner la pâte feuilletée enroulée autour d’une barre de chocolat, il en existe une bonne et une mauvaise. Et la mauvaise doit être sanctionnée.

Situation grave dans le Sud-Ouest

Il est encore trop tôt pour dire quelle sera l’ampleur de la répression mais les spécialistes s’accordent à dire que c’est dans le Sud-Ouest de la France que la situation est la plus grave. Des poches de contaminations auraient également été identifiées dans les académies de Créteil et Versailles mais, dans ces cas, une simple mutation des personnels concernés pourrait suffire à résoudre le problème.

Les consignes écrites vont être transmises aux inspecteurs pédagogiques dans les semaines qui viennent. Le ministère a d’ores et déjà inscrit la lutte contre la chocolatine au rang de ses priorités pour 2018.

 

Pénurie de beurre : une circulaire bannit le kouign aman des cantines scolaires

Kouignamann.JPGAlors que la pénurie de beurre menace l’ensemble du pays, le gouvernement veut tout mettre en œuvre pour éviter la crise. Une circulaire publiée ce matin interdit de proposer du kouign aman des cantines scolaires.

La mesure est une décision conjointe des ministères de l’Agriculture et de l’Éducation nationale. La circulaire précise que l’interdiction sera effective dès la rentrée des vacances de Toussaint et durera aussi  longtemps que les approvisionnements ne pourront pas être assurés en toute sécurité. Les autorités espèrent que le bannissement du gâteau breton arrive à faire baisser consommation de beurre et à juguler la pénurie.

«  Un kouign aman, 250g de beurre salé »

La mesure sera-t-elle suffisante ? «  Un kouign aman pour 6 personnes demande 250g de beurre salé. Pour une cantine de 300 repas, c’est 12,5 kg consommés à chaque fois » calcule E. Tasseur  du cabinet Elbal-beurre. « L’impact pourrait être très significatif » juge t-il en préconisant d’accompagner l’interdiction de la pâtisserie de la réduction des portions servis avec les radis ou les tranches de saucisson.

Un premier point d’étape du plan « kouign aman » devrait être présenté au gouvernement à la mi-décembre. Si les résultats sont à la hauteur des espérances, les autorités auront peut-être enfin de quoi mettre un peu de beurre dans les épinards.

Calendrier scolaire : Trois académies décalent les vacances de Pâques au mois de juillet

calendrierScolComment sortir de l’imbroglio des vacances de Pâques et de  la semaine infernale du 7 au 11 mai ? Trois académies viennent de se prononcer pour une solution radicale : déplacer la totalité des congés de printemps au mois de Juillet.

Dans un communiqué commun, les autorités des académies de Lille, Nice et Strasbourg ont fait part de leur intention de reporter les vacances de Pâques. Initialement prévus du 21 avril au 7 mai, les congés des écoliers de ces régions seront finalement placés du 7 au 25 juillet 2018. Comme pour les académies d’Orléans-Tours, Rennes, Caen et Nantes qui ont fait un choix plus mesuré, l’objectif est d’éviter d’avoir à organiser une rentrée dans une semaine « trouée » de deux jours fériés.

Le communiqué des rectorat assure vouloir « assurer la continuité pédagogique » sur la période traditionnellement compliquée du mois de mai. Le choix du mois de juillet pour placer les congés est justifié par la volonté de « limiter les perturbations ». Une étude inter académique aurait en effet identifiée la période comme étant l’une des moins chargée pour les établissements scolaires.

Patrimoine : Stéphane Bern charge Lorànt Deutsch de réviser les programmes d’histoire

Lorant_Deutsch_Bern.jpg

A peine nommé « Monsieur Patrimoine » par Emmanuel Macron, Stéphane Bern veut marquer les esprits par une réforme ambitieuse. Pour l’aider, l’animateur de télé vient de demander à l’acteur Lorànt Deutsch de réviser les programmes d’histoire.

La mission confiée à l’auteur du Métronome est d’identifier les aspects du patrimoine français qui ne sont pas suffisamment mis en valeur dans les programmes. Il devra ensuite formuler des propositions de modifications qui seront soumises directement au Président de la République. Églises, châteaux et autres monastères pourraient donc faire leur retour en force dans les classes et les cahiers des écoliers.

Émission spéciale sur France 2

Au cours d’une conférence de presse, Lorànt Deutsch a détaillé sa méthode de travail. Clé de voute de l’opération, une émission spéciale diffusée sur France 2 qui recueillera les avis des téléspectateurs et expliquera aux enseignants comment mieux valoriser le patrimoine national. « Mettre le patrimoine au cœur de la pédagogie » telle est la devise mise en avant par l’acteur pour convaincre professeurs et historiens de le suivre.

Le calendrier de la mission prévoit une entrée en vigueur des « programmes Lorànt Deutsch » à la rentrée 2018.  Peut-être de quoi faire figurer les actuels programmes dans la catégorie « chefs d’œuvre en péril ».