La professeure qui avait utilisé l’écriture inclusive interpelée par la police à la sortie de sa classe

Ecole_-_Salle_de_Classe_2.jpgLe rappel à l’ordre du ministre de l’Éducation nationale puis la consigne du Premier ministre n’ont pas suffi à la raisonner. La professeure qui avait utilisé l’écriture inclusive devant ses élèves a été interpelée par les forces de l’ordre à la sortie de classe.

« Nous avons tenu à faire les choses en douceur » précise le capitaine Laccort qui a dirigé l’opération ». « Nous avons soigneusement attendu que la cloche sonne et que tous les élèves soient sorti.e.s pour procéder à l’interpellation ». Sur place, les policiers ont retrouvé une inscription en écriture inclusive sur le tableau. Les cahiers d’élèves saisis à l’occasion ne laissent aucun doute sur la matérialité des faits.

Pétition signalant son intention de passer à l’acte.

Pour le procureur de la République, l’intervention des forces de l’ordre à la sortie de la classe était indispensable. « Nous sommes manifestement face à une récidiviste » a t-il justifié au cours d’une conférence de presse. Les éléments dont disposent les enquêteurs font état d’une menace « constante et imminente » sur les enfants ce qui a nécessité la réaction des autorités. La prévenue avait d’ailleurs signé une pétition signalant clairement son intention de passer à l’acte.

La professeure a été placée en garde à vue et devrait être présentée au juge dans les plus brefs délais. Elle pourrait rapidement passer de l’inclusive à l’incarcérée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s