L’algorithme Facebook programmé pour montrer une nouvelle photo de Jean-Michel Blanquer chaque jour

Bonjour mes amis FB !
Vous avez peut-être déjà remarqué la modification de l’algorithme Facebook. A partir du 1er août, leur système est programmé pour vous montrer chaque jour une nouvelle photo de Jean-Michel Blanquer. Les publications de votre fil d’actualité seront systématiquement entrecoupées de messages concernant le ministre de l’Éducation nationale.
Si vous ne voulez pas que Facebook vous impose les photos de Jean-Michel Blanquer, partagez ce message avec tous vos amis. (Cliquez bien sur « Partager », pas copier / coller, sinon, ça ne marchera pas).

Faites passer le message et merci pour le tuyau de ceux qui ont déjà partagé.

Partager sur Facebook

Facebook reconnait favoriser les publications des profs qui parlent « boulot » pendant les vacances

Ecole_-_Salle_de_Classe_FacebookSi vous êtes prof et que vous trouvez que vos collègues travaillent beaucoup pendant les vacances, c’est normal ! Dans un communiqué, Facebook reconnait avoir modifié son algorithme pour favoriser les publications des enseignants qui parlent « boulot » pendant les vacances.

L’annonce de ce matin fait suite à des plaintes de professeurs, utilisateurs de Facebook, qui affirment ne pas pouvoir profiter de leurs congés tant ils reçoivent publications professionnelles de leurs collègues.  Aucun hasard derrière cette abondance mais une politique délibéré du réseau social. « Facebook analyse la qualité pédagogique  des contenus » détaille le communiqué «  Notre objectif est d’offrir aux enseignants  les publication les plus pertinentes pour bien préparer leur rentrée. »

Commentaires très partagés

Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont très partagés. Pour Nathalie, professeur des écoles, la nouvelle politique de Facebook est « une bonne façon de lutter contre les idées reçues sur les deux mois de vacances des profs ». Une idée que ne partage pas Stéphane, qui enseigne dans le Loir-et-Cher. « Normalement, les vacances, c’est une coupure, là Facebook nous oblige à penser au boulot ! » Certains vont jusqu’à imaginer que l’opération est – en réalité – commandée par le ministère.

D’après le communiqué, l’algorithme est encore en phase de tests. Une nouvelle version devrait être mise à service à la rentrée. Elle aura pour but de favoriser la publication des photos de vacances.

Réseaux sociaux : Facebook va remplacer le bouton « j’aime » par une note sur 20

symbole like j'aimeLa rumeur d’une évolution de la fonction circulait depuis longtemps mais la solution imaginée par le réseau social déjoue tous les pronostics. D’ici quelques semaines, Facebook va remplacer son traditionnel bouton « j’aime » par une note sur 20.

Avec ces changements, le réseau de Mark Zuckerberg prend le contrepied des changements intervenus dans l’interface de son concurrent Twitter. Alors que le petit oiseau bleu est accusés de se « facebookiser » en remplacement ses étoiles par des cœurs, Facebook veut donner à vos « amis » la possibilité de mieux exprimer leurs sentiments à l’égard de vos publications. La demande d’un bouton « J’aime pas » destiné à exprimer une forme de compassion avec les autres abonnés est donc très largement dépassée.

Calculer la « moyenne générale » de vos amis

« Nous voulons transformer l’expérience utilisateur de Facebook » déclare le réseau social dans un communiqué. « Avec la note sur 20, vous pourrez dire très précisément à vos amis ce que vous pensez de leurs statuts, de leurs liens, de leurs photos ». Comme avec le bouton « J’aime », absolument toutes les actions sur Facebook pourront faire l’objet d’une note. Il sera donc possible de mettre – ou pas – la moyenne – à des commentaires, des évènements ou même des situations de couple ! Pour chaque publication, Facebook affichera la moyenne des notes obtenues. A terme, il sera possible de calculer la « moyenne générale » de vos amis afin de sélectionner les meilleurs.

La date exacte du changement n’a pas encore été annoncée. Facebook pourrait éviter de soumettre la proposition à l’avis des internautes. Peut-être de peur d’avoir une mauvaise note.

Réseaux sociaux : Un lycéen hospitalisé pour une indigestion de photos de repas de fête

C’est un patient un peu particulier qui est arrivé ce matin aux Urgences. Franck, un adolescent de 16 ans a été pris d’une violente indigestion provoquée par les photos de repas publiées sur les réseaux sociaux. Explications.

« C’est le premiers cas que je vois mais ça devait arriver un jour ou l’autre » raconte le docteur Plufin. D’après le médecin, c’est l’accumulation d’images d’une nourriture à la fois riche et abondante qui est à l’origine de la crise. Les appareils électroniques du jeune homme ont été placés en observation. Sur son compte instagram, les spécialistes ont repéré plus d’une centaine de clichés allant de la table décorée à la bûche en passant par les huîtres, les foies gras, les amuses gueules et un chapon pris sous 8 angles différents.

« les gens font des commentaires, les photos refont surface »

Pendant le repas du 24 au soir, Franck prend lui-même partie à la frénésie en postant plusieurs photos du dîner. En retour, il reçoit une bonne vingtaine de Snapchats sans compter les innombrables publications sur les comptes Twitter de ses amis. Les retweets permettent même aux meilleurs plats de repasser plusieurs fois dans la soirée. Après une bonne nuit de repos, les choses auraient pu en rester là. C’était sans compter sur l’algorithme de Facebook. « Comme les gens font des commentaires, les photos refont surface » explique de Docteur Plufin « Ça donne le sentiment que le repas s’étale sur plusieurs jours. » Une pression que le foie de l’adolescent n’a pas supportée.

D’après les médecins, Franck devrait pouvoir sortir de l’hôpital dans les heures qui viennent. Pour le nouvel an, il aura comme consigne de ne pas se connecter aux réseaux sociaux avant d’avoir totalement récupéré de la fête.