Identité : Robert Ménard veut interdire les chiffres arabes dans les écoles de Béziers

Robert_Ménard_Meeting_-0664Après les kebabs, les mathématiques ? Tout à sa lutte contre les « invasions étrangères » le maire (App. FN) de Béziers vient d’annoncer l’interdiction de l’usage des chiffres arabes dans les écoles de la ville.

Dans une interview à un journal local, Robert Ménard s’en prend violemment aux enseignants des écoles qui font travailler les mathématiques à l’aide de chiffres arabes. « Ces chiffres n’ont rien à voir avec notre culture ! » déclare-t-il avant de dénoncer « ceux qui ne respectent pas nos traditions ». Selon lui, les professeurs qui y ont recours sont au mieux des « naïfs » au pire des « complices ».

Najat Vallaud-Belkacem  personnellement en cause

chiffresarabesSur son compte twitter, le maire de Béziers enfonce le clou « je n’ai rien contre les chiffres arabes, mais là, c’est une véritable invasion ». Il constate que les chiffres arabes sont utilisés à tous les niveaux de la scolarité et qu’ils sont même dans les programmes officiels rédigés par le ministère. Une omniprésence qui fait tiquer Robert Ménard au point que l’ancien journaliste fait mine de se demander si Najat Vallaud-Belkacem ne serait pas personnellement en cause.

Après des recherches approfondies, des chiffres arabes auraient été découverts jusque dans les courriers envoyés par la mairie. Une dérive à laquelle Robert Ménard veut mettre fin immédiatement. Dès le mois prochain, l’ensemble des services de la ville de Béziers ne devront plus utiliser que des chiffres romains.

Terreur à la plage : ils découvrent que leur voisin de serviette est prof de maths

image

Scène de panique à la plage de l’étendue. Une famille de vacanciers s’est accidentellement rendu compte que l’homme étendu juste à côté d’eux était professeur de mathématiques. Récit.

« Il était là, sur sa serviette » raconte Emma 12 ans « il ne bougeait pas, comme s’il nous surveillait, prêt à nous sauter dessus ». Aussitôt l’alerte donnée, la famille a été prise en charge par les maîtres nageurs de la plage. Un périmètre de sécurité a été rapidement mis en place autour de l’enseignant et toutes les personnes identifiées comme « à risque » ont été évacuées vers l’hôpital le plus proche. En fin d’après-midi, la sous-préfecture a publié un communiqué pour annoncer que tout était rentré dans l’ordre.

« En règle générale, les professeurs de mathématiques ne sont pas dangereux »

A l’arrivée, plus de peur que de mal. Même si l’homme sur la serviette était effectivement prof de maths, les estivants n’ont jamais été  réellement menacés. « En règle générale, les professeurs de mathématiques ne sont pas dangereux » explique Alain Terval du centre d’observation local « C’est une espèce plutôt paisible et les cas d’attaques sont rarissimes. » Toutefois, les autorités recommandent de ne pas laisser les enfants d’âge scolaire jouer trop longtemps à proximité d’un professeur de mathématiques. « Pendant l’été, les risques sont plus importants » reconnaît M. Terval « les professeurs peuvent être affamés et ne pas résister à leur instinct pédagogique ». Si un professeur de mathématiques se lance dans un cours sauvage, le mieux est de détourner son attention. « Une simple équation tracée dans le sable peut parfaitement faire l’affaire » conseille M. Terval.

Passée la mésaventure, les vacanciers ont pu reprendre leurs activités normales. Rappelons qu’il est possible d’observer les professeurs de mathématiques en toute sécurité pendant l’année scolaire en allant assister à l’un de leurs cours.

laïcité : des experts s’interrogent sur l’enseignement du produit en croix

croixFaudra-t-il bientôt revoir les programmes de mathématiques au nom de la laïcité ? Un comité d’experts pose ouvertement la question en pointant du doigt la méthode du « produit en croix ».

Le rapport, rendu public cette semaine, analyse en détail l’utilisation du produit en croix à l’école publique. « On le trouve dès les classes primaires » détaille M. Leclerc « il est massivement présent au collège ». Pour le comité, cette expression est une entorse à la laïcité. « La référence chrétienne est évidente » affirment les experts. Le rapport conclut à un risque de tensions communautaires et de refus du calcul par certains élèves.

Les experts proposent de remplacer le produit en croix par des méthodes de calcul plus respectueuses de la laïcité. « Le tableau de proportionnalité, par exemple ne pose aucun problème. » explique M. Leclerc. La traditionnelle règle de trois, peut tout aussi bien faire l’affaire. Très attachés à la liberté de calcul, les experts du comité admettent que l’utilisation du produit en croix reste possible mais à condition qu’il soit « discret ».

Le comité devrait faire valoir ses analyses auprès du Conseil Supérieur des Programmes au cours de la consultation sur les nouveaux programmes de l’école et du collège. Le prochain thème de travail est déjà déterminé. Dans certains établissements, pour le petit déjeuner, les élèves se verraient proposer des croissants.

Abrogation : Nicolas Sarkozy promet de supprimer les cours de Maths

Meeting_Sarkozy_à_Le_Raincy,_photo_F._Loock_(7)A ce rythme, l’ancien président de la République pourra bientôt mériter le surnom d’ « abrogator ». En meeting à Nancy pour la présidence de l’UMP Nicolas Sarkozy a promis de supprimer les cours de mathématiques.

Au cours d’un discours largement improvisé, le candidat s’en est pris violemment à l’enseignement de la discipline. « On abrutit notre jeunesse avec des formules incompréhensibles ! ».  « Si ça peut vous faire plaisir, je supprimerai les cours de Maths » a-t-il déclaré devant des jeunes militants surexcités. L’annonce – totalement inattendue – ne figurait pas dans le texte envoyé à la presse.

  « Après l’affaire Bygmalion, ce n’est peut-être pas une bonne idée »

 La proposition n’a pas manqué de faire réagir les autre candidats à la présidence de l’UMP. Dans la surenchère, Hervé Mariton propose de supprimer l’ensemble des cours de Sciences. Bruno Le Maire se montre plus reversé. « Après l’affaire Bygmalion, ce n’est peut-être pas une bonne idée » estime l’ancien ministre.

Les lycéens présents au meeting s’affichent déjà comme de fervents partisans de la mesure. « On a justement un devoir demain, il faut agir et vite » déclare Lionel, en 1ere ES. « Sans le cours de Maths, je termine à 15h le jeudi » abonde Chantal. Un peu optimiste peut-être. Même s’il est élu président de l’UMP, Nicolas Sarkozy ne pourra pas mettre ses projets en œuvre avant 2017.

Sciences : le robot Philae découvre des traces du devoir de Maths de Kevin

Philae_over_a_comet_(crop)Au centre spatial européen, les informations ont fait l’effet d’une bombe. Le robot Philae ,en mission sur la comète Tchouri, vient de découvrir des traces du devoir de mathématiques que Kevin devait rendre la semaine dernière.

« Nous allons peut-être pouvoir percer l’un des plus grands mystères de l’Univers » s’enthousiasme G Létrouvé. Jusque là, aucune hypothèse scientifique ne permettait d’expliquer de façon crédible la disparition du devoir de Kevin. « J’étais sur le point de renoncer » raconte le son professeur de mathématiques « à chaque fois, son devoir disparaissait entre son domicile et la salle de classe ». Des phénomènes comparables se produisent pour les devoirs de français, de physique et même d’histoire-géographie sans plus de raison apparente.

trou noir miniature dans le cartable du jeune homme.

Les données transmises par Philae viennent finalement confirmer la thèse que Kevin a toujours soutenue. « Bien sûr que je l’avais fait » explique t-il « mais au moment de le rendre impossible de retrouver ma copie ! ». Les plus téméraires allaient jusqu’à évoquer la présence d’un trou noir miniature dans le cartable du jeune homme.

L’analyse des premiers éléments indique qu’il s’agit d’une partie de l’exercice 2. Les ingénieurs du CNES espèrent disposer d’assez d’énergie pour reconstituer l’ensemble du travail. Restera ensuite à comprendre comment ce devoir de Maths a pu se retrouver à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre.

Bac : les correcteurs de maths finalement autorisés à noter au millième de point

La consigne est tombée ce matin. Pour tenir compte de la difficulté particulière du sujet de mathématiques de la série S, les correcteurs du baccalauréat seront autorisés à noter au millième de point

« Nous tenons à ne pas pénaliser les candidats » explique Mme. Rassine-Dedeu inspectrice de Mathématiques « La notation au millième permettra d’être extrêmement précis ». L’ensemble du barème a dû être revu pour tenir compte des nouvelles dispositions. Tous les  professeurs concernés ont reçus un message leur expliquant la marche à suivre.

« Dans mon paquet, il y a une copie qui mérite Pi/20. Ni plus, ni moins. »

« C’est un véritable soulagement » témoigne Elsa, correctrice du baccalauréat « des fois on hésite à donner les points ou pas. Avec des millième, ça devrait être plus facile ». Un avis que ne partage pas Marcel. Pour lui, il faut aller plus loin. «  On devrait pouvoir noter avec des nombres irrationnels. Dans mon paquet, il y a une copie qui mérite Pi/20. Ni plus, ni moins. »

Les plus de 50.000 signataires de la pétition « Il faut arrêter le carnage des sujets du bac S » ont donc obtenu satisfaction. Certains se disent déjà rassurés tandis que d’autres sont plus sceptiques. Quoi qu’il en soit, les effets de la mesure ne seront visibles qu’au moment des résultats. « Les millièmes de points, ça me permettra peut-être de ne pas avoir zéro ! » s’amuse un candidat.