Techno : Un lycéen invente une appli pour faire croire qu’il est en cours quand il sèche

smartphoneA seulement 16 ans, Kevin va peut-être réaliser le rêve de générations de cancres. Le jeune homme vient de créer une application permettant de faire croire qu’un élève est en classe alors qu’il sèche.

D’un fonctionnement très simple, l’application demande tout de même l’aide d’un complice. Elle est prévue pour enregistrer automatiquement la voix de l’élève qui souhaite sécher. Il ne reste ensuite qu’à la déclencher au moment où le professeur fait l’appel pour que l’enseignant entende un « présent ! » tout à fait authentique et très convaincant. À partir de là, l’utilisateur n’a plus qu’à profiter de la durée du cours pour vaquer à ses activités en toute tranquillité.

«  les lycéens ont autre chose à faire que d’aller en cours »

Pour son créateur l’application dispose d’un énorme marché potentiel. « Il y a de très nombreux lycéens qui ont autre chose à faire que d’aller en cours » assure Kevin en s’appuyant sur sa riche expérience en la matière. « Les jeunes passent des dizaines d’heures par semaine à l’école, mon application peut les en libérer ! » s’enthousiasme le jeune homme qui annonce être à la recherche de partenaires pour la commercialiser.

Sûr de son succès, Kevin a déjà prévu d’arrêter d’aller au lycée dès qu’il aura fait fortune grâce à son invention.

Alerte virus : Si vous recevez un courrier intitulé « bulletin scolaire », surtout ne l’ouvrez pas !

AttentionAttention – Attention – Attention.

Si vous recevez un courrier intitulé « bulletin scolaire », surtout ne l’ouvrez pas, c’est un virus.

L’information a été confirmée par Microsoft, McAfee, l’Éducation nationale, les parents de votre copine et la boulangère en face de l’école.

Le virus « bulletin scolaire » est l’un des plus destructeurs jamais identifié. Il donne l’impression d’être envoyé par un établissement scolaire et se répand à la fin de chaque trimestre dans toutes les familles qui ont des enfants à l’école.

Si vous ouvrez le courrier, le virus peut immédiatement

  • Faire disparaitre votre argent de poche
  • Supprimer les sorties avec vos amis
  • Éteindre votre console de jeu ou votre ordinateur
  • Annuler votre forfait de téléphone portable
  • Faire rougir vos fesses ou vos joues
  • D’autres effets encore pires

Il existe plusieurs variantes du virus dont certaines sont très rares et totalement incontrôlables. Les spécialistes de sécurité informatique signalent particulièrement la version « orientation » dont les conséquences peuvent être énormes. Le virus est très vicieux. Pour pouvoir se propager plus facilement, « bulletin scolaire » se présente parfois sous l’apparence d’un document de félicitations.

Compte tenu du danger que représente ce virus, la police et EdukActus recommandent de faire circuler ce message le plus largement possible. SVP, partagez cette page avec tous vos contacts sur Facebook et Twitter.

Magique : l’école de Poudlard va intégrer le système Affelnet

On peut être l’école de sorcellerie la plus célèbre du monde et vouloir profiter des outils mis en place par l’Éducation nationale. Dès l’année prochaine, l’école de Poudlard va intégrer le système Affelnet pour gérer l’affectation de ses futurs élèves.

La convention signée entre l’Éducation nationale et le ministère de la magie va permettre à l’école des sorciers de bénéficier de l’ensemble des avantages liés à la procédure informatique. « Nous avons besoin de moderniser nos méthodes » explique Tuvalaou Hontafect le responsable des inscriptions de l’école « la détection magique, ça a aussi ses limites ». A partir de l’année prochaine, les élèves éligibles pourront inscrire Poudlard dans leurs vœux d’affectation. Mais attention, pas question de resquiller ! L’établissement ne sera visible que pour les familles de sorciers et celles qui auront été désignées par l’école. Pour les familles moldues, l’opération sera totalement transparente.

« En cas de non admission, ils pourront réintégrer le circuit normal »

« Les élèves auront l’obligation de placer Poudlard en vœu n°1 » précise G. Ratelveuh, qui coordonne le dossier pour l’Éducation nationale « mais en cas de non admission, ils pourront réintégrer le circuit normal ». Pour l’école des sorciers, le passage par Affelnet représente une petite révolution. Si l’opération est un succès, Poudlard envisage d’aller encore un peu plus loin. « Nous réfléchissons à une procédure informatique complémentaire pour la répartition entre les maisons » indique M. Hontafect « elle pourrait remplacer la désignation par le choixpeau magique qui est longue et fastidieuse ».

En échange de l’accès à Affelnet, les équipes de Poudlard seront sollicitées pour quelques sortilèges. L’Education nationale pourrait recourir à la magie pour résoudre les dossiers les plus compliqués.

Admission Post-Bac : Toutes nos astuces pour bien rater vos vœux

APBPour les lycéens de terminale, c’est une épreuve initiatique qui tient du parcours du combattant. La période des vœux sur le serveur APB (Admission post-bac) s’est ouverte le 20 janvier. A cette occasion, EdukActus vous révèle toutes les astuces pour être sûr de bien rater vos demandes.

  •  Laisser passer la date. Si vous avez attendu que campagne soit terminée pour formuler vos vœux, c’est gagné ! Vous ne pouvez plus participer à la procédure principale. Attention, une procédure complémentaire est prévue. Vous serez invité à y participer, ne tombez pas le piège !
  •  Faire vos vœux sur Minitel. Le serveur APB existe uniquement sur internet. Si vous tentez de vous connecter au 3615 PostBac, c’est l’échec assuré. Un bonne solution pour rater votre demande en gardant bonne conscience. Principale difficulté, la plupart des lycéens ignorent ce qu’est un Minitel. Une assistance parentale peut s’avérer indispensable.
  • Essayer de joindre un conseiller le week-end. Le n° vert Admission Post-Bac est accessible du lundi au vendredi de 14h30 à 17h. Essayer de contacter un conseiller le week-end peut-être un bon moyen de faire trainer les choses. Méfiez-vous, à elle seule cette astuce ne suffira pas à vous faire louper vos vœux.
  •  Demander à entrer en 6e. Comme son nom l’indique « Admission Post-Bac » c’est pour le Post-Bac. Si vous demandez une formation pré-bac, il y a toutes les chances que vous n’ayez pas satisfaction.
  • Oublier de confirmer. Vous avez tout fait correctement ? Il vous reste une chance. La plupart des vœux doivent faire l’objet d’une confirmation. Oubliez-la et vous réussirez à rater votre demande. Attention, les vœux « licence » sont automatiquement confirmés. Là, on ne peut plus rien faire pour vous…

Bonne chance !

Les USA accusent la Corée du Nord de piratage du système de géolocalisation du Père Noël

Santa_Claus Les enfants auront-ils des cadeaux des Noël ? Aujourd’hui rien n’est moins sûr. Dans une déclaration officielle les Etats-Unis accusent la Corée du Nord d’avoir piraté le système de géolocalisation utilisé par le Père Noël.

Le système – ultrasecret – baptisé GDKdo est au cœur de l’activité nocturne du Père Noël. Il met en relation 3 bases de données pour organiser la tournée. La liste de tous les enfants du monde avec leur degré de sagesse détermine le passage ou non. L’analyse des lettres de commandes traitée par les services du Père Noël permet d’assurer la disponibilité des colis. Enfin, le système de géolocalisation des enfants guide automatiquement le traineau pendant la nuit. C’est ce dernier fichier qui aurait fait l’objet d’une attaque venue de Corée du Nord.

 « les conséquences peuvent être catastrophiques »

« Nous sommes certains que la base a été corrompue » explique D Tecting de la Noël Security Agency (NSA).  « Nous ne savons pas ce qui a été modifié mais les conséquences peuvent être catastrophiques ». Pour les services américains, le principal risque est que les cadeaux n’arrivent pas aux bons destinataires. De quoi perturber l’ouverture des paquets dans des centaines de millions de familles.

 une opération de propagande.

kimjungunUniformCoté motivations, la NSA penche pour une opération de propagande. Le dirigeant Nord-Coréen est suspecté d’avoir organisé la livraison de cadeaux indus pour sa population. « Ce serait une véritable captation au détriment du reste du monde » dénonce un officiel américain. Les autorités de Pyongyang démentent toute implication dans le piratage du système du Père Noël. Elles se déclarent confiante dans le fait que les tous les enfants du pays ont amplement mérité leurs cadeaux. Des séances d’hommage à Kim Jong-un ont même été organisées pour « rattraper » les cas incertains.

A moins d’une semaine de l’évènement, le Pôle Nord craint de devoir annuler la sortie du Père Noël. Les bases de données pourront-elles être reconstruites à temps ? Réponse dans la nuit du 24 au 25 décembre.

Accident : Une enseignante meurt ensevelie en ouvrant sa messagerie académique

Prof, un métier à risques ? C’est la question que pose un étrange accident survenu avant-hier. Sylvie, professeure des écoles, a été ensevelie en ouvrant sa messagerie académique.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le drame s’est produit alors que la victime était en train d’ouvrir sa boite mail professionnelle. Sur place les secours ont retrouvé des morceaux de dizaines de messages provenant de l’inspection, de collègues de l’école et même des extraits de la lettre du ministre adressée aux membres de la communauté éducative. Des traces de diaporamas et de vidéos pourraient expliquer la violence de l’avalanche.

Les services techniques du rectorat ont pu reconstituer une partie du scénario. La boite n’avait pas été ouverte depuis plus de trois mois et de très nombreux messages s’y étaient entassés. La tentative de Sylvie pour consulter sa boite a déstabilisé l’épaisse couche de mails qui s’est déversée sur elle.

« Le problème, c’est le poids de certains mails »

Selon une source proche de l’enquête, il y avait 568 messages non-lus. « En soi ce n’est pas énorme » commente un spécialiste du phénomène, « le problème, c’est le poids de certains mails ». En cette saison, les messageries sont particulièrement fragiles et peuvent être facilement déséquilibrées.

Les autorités renouvèlent leurs conseils de prudence. Le respect de quelques consignes simples permet de réduire les risques. « Il faut vider régulièrement sa boite ou organiser une redirection pour éviter les accumulations » détaille G Toursut de l’observatoire des messageries électroniques. Pour lui, le principal danger réside dans l’inconscience des expéditeurs. « Les vidéos chatons et les diaporamas de blagues peuvent se transformer en véritable menace dès lors qu’ils sont envoyés par mail ! ».

Menace : Un bug informatique pourrait provoquer l’arrêt de toutes les machines à café

A la fin des années 90 « bug de l’an 2000 » avait mobilisé des centaines de personnes. Aujourd’hui une menace en place encore plus grande planerait sur notre pays. Les machines à café pourraient être victimes d’un bug informatique.

Dans les établissements scolaires, la machine à café est  à la fois un lieu stratégique et un outil de travail. Au Lycée Erika Phéine la perspective de la panne inquiète au plus haut point. «  Ce serait une véritable catastrophe » estime le proviseur « On serait sans doute obligé de suspendre les cours le temps de trouver une solution ».

En salle des professeurs, Patrick, professeur de Physique, confirme l’analyse « Ce café n’est vraiment pas bon, mais il est indispensable ». Un avis presque unanimement partagé. Même les moins directement concernés voient venir le danger. « Personnellement, je ne bois que tu thé » déclare une professeure de lettres « mais je ne m’imagine pas travailler avec des gens privés de leur café ».

Le plan « Calm » peut être déclenché à tout moment

Le gouvernement se dit prêt à parer à toute éventualité. Une cellule de crise est prévue sous l’égide du ministère du ministère de l’intérieure et de celui du redressement productif. Le ministère de l’éducation nationale, principal consommateur de café de machine en France, y serait évidement associé.

Le plan « Calm » (pour Café A La Machine) peut être déclenché à tout moment sur décision du Président de la République. Des correspondants « machine à café » seront nommés par les préfets dans chaque établissement. Ils auront la mission de fournir, sur leur lieu de travail, des produits de substitution au café de machine. Les services de l’équipement sont chargés de maintenir en permanence une carte des lieux ou il sera possible de s’en procurer.

Les spécialistes sont pour l’instant incapables de savoir a quelque moment surviendra le bug. D’après certains, la date fatidique pourrait être le 1er septembre 2014.