Etats-Unis : Trump signe un décret décidant que la Terre est plate

TrumpSigne.jpgC’est une véritable frénésie législatrice qui s’est emparée de la Maison Blanche depuis l’investiture de Donald Trump. Après ses décrets contre l’IVG, contre l’immigration et sur la construction du mur Etats-Unis/ Mexique, le nouveau président américain a signé ce matin un décret décidant que la Terre est plate.

L’idée avait été brièvement évoquée pendant la campagne présidentielle mais l’affaire en était resté là. Avec la signature du décret présidentiel, elle est désormais devenue réalité. Pour les Etats-Unis, la Terre est officiellement plate. Les conséquences pratiques n’ont pas encore été précisées mais on sait déjà que les programmes scolaires devraient être modifiés pour tenir compte de la nouvelle forme de terre. Par ailleurs, il est maintenant interdit aux compagnies aériennes américaines de proposer des tours du monde et les satellites GPS actuellement en orbite autour de la Terre risquent à tout moment d’être débranchés.

 Absence de consensus international sur la question

Interrogé sur l’impact de la décision sur les relations extérieures des Etats-Unis, le secrétaire d’Etat Thomas Shannon a reconnu l’absence de consensus international sur la question. De fait, décret le Donald Trump risque de plonger le pays dans un étrange isolement géopolitique. Pour l’administration Trump, le choix de la Terre plate est une illustration du principe « America First » considérant que les autres pays seront tôt ou tard contraints de rejoindre la position américaine.

Sûr de son coup, le président américain aurait même confié à des proches que si certains pays refusaient d’adopter la Terre plate, ils devront eux-mêmes financer les travaux. ♦

NSA : EdukActus espionné depuis prés d’un an par le département américain de l’Education

National_Security_Agency.svgLa mise un jour d’un nouveau logiciel espion de la NSA conduit à la découverte de nouvelles victimes des services d’espionnages américains. D’après les listings découverts par nos confrères, EdukActus ferait l’objet d’une surveillance pour le compte du département de l’Education.

La surveillance aurait commencé il y a près d’un an, très peu de temps après le lancement d’EdukActus. Les services américains auraient immédiatement perçu l’importance stratégique et la pertinence des informations publiées. Depuis cette date, Arne Duncan, le secrétaire à l’Éducation de Barack Obama est régulièrement tenu au courant des révélations et des analyses de notre site.

un tel dispositif est pratiquement indécelable.

Arne Duncan

Arne Duncan

Les techniques utilisées relèvent de la plus haute technologie. Les agents de la NSA parvenaient à consulter le site via un logiciel de fabrication US baptisé « Internet Explorer ». Ce « browser » ouvrait un accès sans limite à l’ensemble des pages du site. Les données étaient ensuite stockées sur les serveurs de la NSA grâce à une combinaison digitale Ctrl-C/Ctrl-V. Une fois triées, les informations les plus importantes étaient transmises au département de l’éducation par le biais d’un protocole TCP/IP. De l’avis des experts un tel dispositif est pratiquement indécelable.

Les révélations sur l’espionnage dont EdukActus a été victime montrent l’ampleur des moyens mobilisés par les services américains. Au-delà de la question essentielle de la liberté de la presse, elles amènent à une interrogation fondamentale. Si le département de l’Education tient absolument à suivre ce que publie EdukActus, pourquoi ne s’abonne t-il pas à notre fil Twitter ?

Les USA accusent la Corée du Nord de piratage du système de géolocalisation du Père Noël

Santa_Claus Les enfants auront-ils des cadeaux des Noël ? Aujourd’hui rien n’est moins sûr. Dans une déclaration officielle les Etats-Unis accusent la Corée du Nord d’avoir piraté le système de géolocalisation utilisé par le Père Noël.

Le système – ultrasecret – baptisé GDKdo est au cœur de l’activité nocturne du Père Noël. Il met en relation 3 bases de données pour organiser la tournée. La liste de tous les enfants du monde avec leur degré de sagesse détermine le passage ou non. L’analyse des lettres de commandes traitée par les services du Père Noël permet d’assurer la disponibilité des colis. Enfin, le système de géolocalisation des enfants guide automatiquement le traineau pendant la nuit. C’est ce dernier fichier qui aurait fait l’objet d’une attaque venue de Corée du Nord.

 « les conséquences peuvent être catastrophiques »

« Nous sommes certains que la base a été corrompue » explique D Tecting de la Noël Security Agency (NSA).  « Nous ne savons pas ce qui a été modifié mais les conséquences peuvent être catastrophiques ». Pour les services américains, le principal risque est que les cadeaux n’arrivent pas aux bons destinataires. De quoi perturber l’ouverture des paquets dans des centaines de millions de familles.

 une opération de propagande.

kimjungunUniformCoté motivations, la NSA penche pour une opération de propagande. Le dirigeant Nord-Coréen est suspecté d’avoir organisé la livraison de cadeaux indus pour sa population. « Ce serait une véritable captation au détriment du reste du monde » dénonce un officiel américain. Les autorités de Pyongyang démentent toute implication dans le piratage du système du Père Noël. Elles se déclarent confiante dans le fait que les tous les enfants du pays ont amplement mérité leurs cadeaux. Des séances d’hommage à Kim Jong-un ont même été organisées pour « rattraper » les cas incertains.

A moins d’une semaine de l’évènement, le Pôle Nord craint de devoir annuler la sortie du Père Noël. Les bases de données pourront-elles être reconstruites à temps ? Réponse dans la nuit du 24 au 25 décembre.