CP dédoublés : 98 % des enseignants concernés constatent une diminution des effectifs de leur classe

Berlin Metropolitan School

Le dispositif phare de la politique éducative du Président de la République, les CP dédoublés en éducation prioritaire, semble déjà donner ses premiers résultats positifs. Plus de 98 % des enseignants concernés disent avoir constaté une diminution des effectifs de leur classe.

Le bilan de la mesure, rendu public cette semaine, livre des résultats « très encourageants ». Baisser à une douzaine d’élèves maximum les effectifs des CP et de CE1 permet de réduire drastiquement le nombre d’élèves par classe. L’évaluation du dispositif par la DEPP, la direction spécialisée du ministère, montre un « effet statistiquement très significatif ». A conditions équivalentes, les élèves sont nettement moins nombreux dans les classes dédoublées que dans les autres.

Écart aussi bien le matin que l’après-midi.

Sur le terrain, les enquêtes menées après des enseignants confirment les données nationales. Plus de 98 % des professeurs interrogés ont le sentiment d’avoir moins d’élèves dans leurs classes. Cet écart se retrouve aussi bien le matin que l’après-midi. Le seule réserve concerne les récréations ou le nombre d’enfants présent dans la cour ne paraît pas affecté par le dédoublement.

La DEPP note que pour être pleinement efficace, la mesure devrait être maintenue et accentuée. Si, pour l’instant, le ministère exclut d’aller au-delà des CP et CE1, il pourrait en revanche tendre vers des classes à zéro élève.

Publicités