Dans un tweet, Trump annonce une intervention militaire pour libérer l’Université de Tolbiac

L’imprévisible Donald Trump a encore frappé. Dans un tweet publié ce matin, le président des États-Unis annonce une intervention militaire pour « libérer » l’Université de Paris-Koulibiac.

TweetTrumpTolbiac.PNG

Fait exceptionnel, le tweet de Trump est rédigé en français, une langue qu’il maîtrise très mal. Les termes utilisés « revenir » et « libérer » signifie clairement que le locataire de la Maison Blanche conçoit l’intervention comme être un remake du débarquement de Normandie. Selon la stratégie déjà déployée en Irak, l’intervention terrestre devrait être précédée de « bombardements » destinés à faciliter l’avancée des troupes dans les couloirs de la tour Tolbiac.

substances interdites dans les locaux de l’Université.

Pour justifier sa décision, le président américain qualifie les occupants de l’Université d’« Hauts-commissariats » (sic). La « libération » de Tolbiac s’inscrit donc pleinement dans la guerre contre le terrorisme, au même titre que les frappes en Syrie ou contre Daesh. Un « gouvernement provisoire de Tolbiac » prêt à remplacer les occupants est probablement déjà constitué avec l’aide de la CIA

Si l’intervention venait à se confirmer, les autorités américaines chercheront probablement à la justifier devant l’ONU. Une enquête indépendante sera alors nécessaire pour rechercher des substances interdites dans les locaux de l’Université.

Publicités