Mission Langue : Blanquer demande à Franck Ribéry de réfléchir à l’enseignement du Français

Ribery_fran.pngLe ministre de l’Education nationale s’est souvent dit très attaché aux savoirs fondamentaux. Pour améliorer les résultats des élèves dans ce domaine, Jean-Michel Blanquer vient de confier au footbaleur Franck Ribéry une mission de reflexion sur l’enseignement du Français.

« La maîtrise de la langue française est la première de nos priorités  n°1 ! » a déclaré le tout nouveau « chargé de mission » lors de la conférence de presse organisée rue de Grenelle. Aux cotés du ministre, le joueur du Bayern Munich a développé les pistes qu’il souhaite aborder . « Il ne faut pas se contenter de parler à l’écrit, il faut aussi savoir écrire à l’oral » a t-il souligné. Sa mission couvrant l’ensemble de la scolarité, il tient à préciser que pour lui, il faut que «  les enfants apprennent l’apprentissage pour avoir le savoir du français  ».

La lettre de mission confiée à Franck Ribéry lui demande d’assurer une « large consultation ». Nul ne sait encore quelles préconisations en sortiront mais l’international français a déjà exprimé une véritable ambition : « Il faut faire la réforme du changement. »

Publicités

Manuel Valls « réfléchit » à se présenter comme délégué des 4eme D à la rentrée

Manuel_Valls_(29756009164).jpg

Après une riche vie publique en France, quelle carrière pour l’ancien premier ministre ? Manuel Valls a confirmé ce vendredi « réfléchir » à la possibilité de se porter candidat comme délégué de la classe de 4eme D à la rentrée prochaine.

«Ça m’intéresserait de participer au débat sur les appréciations de 4D » a dit Manuel Valls dans un entretien avec quelques amis. Cette déclaration ferait suite à la sollicitation du groupe des élèves hispanisants de la classe. Ils voient dans le député d’Evry un représentant capable de les défendre face aux germanistes dont les parents sont particulièrement influents dans le collège.

Expérience de représentant étudiant à Paris-1

Manuel Valls est actuellement en Espagne mais ses proches ne font aucun lien entre ce voyage – prévu de longue date – et son éventuelle candidature au nom des jeunes hispanisants. On se souvient quand même que l’ancien premier ministre avait déjà fait part de son intérêt pour les 4eme D et peut se prévaloir d’une expérience de représentant étudiant lorsqu’il était à l’Université Paris-1.

«C’est une possibilité, oui. Ça dépend de lui » confirme Alvin à la sortie d’un cours de Maths. Il reste toutefois un obstacle à lever avant une possible candidure : Manuel Valls sera t-il autorisé à passer en 4eme ?

Dans un tweet, Trump annonce une intervention militaire pour libérer l’Université de Tolbiac

L’imprévisible Donald Trump a encore frappé. Dans un tweet publié ce matin, le président des États-Unis annonce une intervention militaire pour « libérer » l’Université de Paris-Koulibiac.

TweetTrumpTolbiac.PNG

Fait exceptionnel, le tweet de Trump est rédigé en français, une langue qu’il maîtrise très mal. Les termes utilisés « revenir » et « libérer » signifie clairement que le locataire de la Maison Blanche conçoit l’intervention comme être un remake du débarquement de Normandie. Selon la stratégie déjà déployée en Irak, l’intervention terrestre devrait être précédée de « bombardements » destinés à faciliter l’avancée des troupes dans les couloirs de la tour Tolbiac.

substances interdites dans les locaux de l’Université.

Pour justifier sa décision, le président américain qualifie les occupants de l’Université d’« Hauts-commissariats » (sic). La « libération » de Tolbiac s’inscrit donc pleinement dans la guerre contre le terrorisme, au même titre que les frappes en Syrie ou contre Daesh. Un « gouvernement provisoire de Tolbiac » prêt à remplacer les occupants est probablement déjà constitué avec l’aide de la CIA

Si l’intervention venait à se confirmer, les autorités américaines chercheront probablement à la justifier devant l’ONU. Une enquête indépendante sera alors nécessaire pour rechercher des substances interdites dans les locaux de l’Université.

Université : les étudiants grévistes demandent à avoir leur année s’ils ont 10/20 aux partiels

Université_Lille_3_Amphi_A6 (1).jpg

De Lille à Marseille en passant par Limoges et Paris, l’idée semble gagner toutes les Universités. Les étudiants demandent aux professeurs d’accorder leur année à tous les étudiants qui auront obtenu 10/20 aux examens.

Fait rare, la revendication réunit grévistes et non-grévistes. À Bordeaux, l’idée a été soumise à l’Assemblée Générale et immédiatement approuvée par acclamation. A Nantes, un vote à bulletin secret est arrivé au même résultat. Seul le centre universitaire de Tolbiac fait encore bande à part. Le vote sur le sujet n’a pas pu y avoir lieu, faute d’accord sur la formulation de la question.

De nombreux établissements sur le point de flancher.

Ailleurs en France, y compris dans les universités non touchées par la grève, c’est la même approbation. « Je suis absolument pour ! » s’exclame Anaëlle, étudiante en psychologie. « C’est complétement normal » juge Antoine, en master de mathématiques. Devant l’ampleur du mouvement, de nombreux établissements seraient déjà sur le point de flancher.

Si la contestation se poursuit, il est désormais probable que les étudiants pourront valider leur année du moment qu’ils ont obtenu 10/02 à leurs examens.