Sobre, il renonce à corriger ses copies pour aller boire un verre avec des amis

aperitif_campari_sodaLes proches de Frédéric ne sont pas prêts d’oublier son geste. Sobre, ce professeur de français de 27 ans a renoncé à corriger ses copies pour aller boire un verre avec des amis.

Tout commence par un banal coup de téléphone. Sarah, une amie de longue date de Frédéric lui propose de la rejoindre pour passer un petit moment agréable avec quelques connaissances. Dans un premier temps il refuse prétextant du travail. « J’ai des copies à corriger » explique-t-il avant de se laisser convaincre par les arguments de la jeune fille. Vers 17h30, il lui envoie un SMS de confirmation. À partir de là, c’est l’engrenage. Les copies attendront.

Signalement pour suspicion de radicalisation

Pour les collègues du jeune homme, la décision de Frédéric reste incompressible.  « Si on se met à boire un verre au lieu de corriger des copies, on ne va jamais s’en sortir » commente Anaïs tandis que Mathieu juge « ahurissant » que Sarah ait tenté de détourner son ami de sa mission sacrée. Un signalement pour suspicion de radicalisation a été transmis aux autorités académiques.  Les équipes spécialisées du ministère sont déjà en train de programmer un plan de formation aux situations extrêmes pour éviter la multiplication des cas comme celui de Frédéric.

Dans un communiqué, l’Académie s’est voulue rassurante sur les risques de contagion. La situation de Frédéric reste exceptionnelle. Dans l’ensemble, les copies seront bien corrigées et rendues aux élèves.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s