Alep : les Nations Unies décident de « mettre un mot dans le carnet » à Bachar El Assad

Carnet_Bachar.jpgAprès des mois de tergiversations, c’est la première fois que des sanctions sont prises à l’encontre du dictateur syrien. A l’issue de la réunion du Conseil de Sécurité, l’ONU a décidé d’ »écrire un mot dans le carnet » à Bachar El Assad.

Plus de huit heures de négociations à huis clos ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat. Sur une ligne dure, les Etats-Unis et la France ont plaidé pour deux ou trois jours d’exclusion de la communauté internationale. De l’autre côté, la Russie fidèle alliée de Bachar El Assad, estimait que « ce sont les rebelles qui ont commencé » et qu’il n’y avait pas lieu de sanctionner le régime. La pression des images en direct d’Alep aura au moins évité que la réunion ne se solde par un nouveau blocage

 « Dernier avertissement avant d’autres sanctions »

L’observation, rédigée par Ban Ki-moon, , se veut ferme et définitive. Elle précise que le mot dans le carnet est le « Dernier avertissement avant d’autres sanctions ». Le coup de tampon rageur apposé à côté de sa signature par le secrétaire général de l’ONU témoigne de l’état de tension qui règne au sein de la communauté internationale.

Les observateurs craignent, qu’à cette date, le mot dans le carnet, n’ai que peu d’effet sur Bachar El Assad. Le dictateur a en effet jusqu’à la rentrée des vacances pour le faire signer par ses parents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s