Trafic : Bison futé prévoit une journée rouge ce mardi dans les couloirs

couloirLes conditions de circulation s’annoncent difficiles. La journée de mardi est classée rouge au niveau national dans les deux sens de circulation.

Les premiers bouchons devraient se former peu avant 8h aux portes des établissements avant de se résorber rapidement après les entrées en classe. La vallée du Rhône et l’Ile-de-France devraient connaitre des encombrements importants dans le sens des départs.  les zones rurales et les abords des grandes villes ne seront pas épargnées en revanche, le trafic sera fluide sur les plages et les pistes de ski.

A la mi-journée, Bison futé prévoit des difficultés autour des lieux de restauration

D’autres pics de circulation et des sont probables en milieu et en fin de matinée. A la mi-journée, Bison futé prévoit des difficultés autour des lieux de restauration. Dans l’après-midi les encombrements pourraient se renouveler aussi bien dans le sens des départs que dans celui des retours. La circulation devrait redevenir parfaitement fluide en fin de journée sur l’ensemble du territoire.

Pour éviter le bouchons, Bison Futé renouvelle ses conseils de prudences et recommande, dans la mesure du possible d’éviter d’aller à l’école le jour de la rentrée.

Séparation des One Direction : « une menace sérieuse sur la rentrée » selon les experts

One_Direction_2013Chez les fans l’annonce de la séparation prochaine du Boy’s band anglo-irlandais a fait l’effet d’une bombe. Selon les experts, la fin des One Direction pourrait constituer une  « menace sérieuse sur le bon déroulement de la rentrée scolaire ».

C’est le tabloïd britannique « The Sun » qui a le premier révélé la future séparation du groupe. Il s’agirait d’un break d’un an afin que chacun puisse se consacrer à ses projets. Sur les réseaux sociaux, l’information a provoqué un déluge de réactions de fans s’interrogeant sur le sens de la vie et de la possibilité de reprendre les cours la semaine prochaine. Les experts jugent que le choc est à même d’entrainer des réactions violentes au moment de la rentrée.

« une fois radicalisés, les directioners sont capables de tout »

« A ce stade, on ne peut absolument rien prévoir » prévient un directologue « une fois radicalisés, les directioners sont capables de tout ». Une action – concertée ou non – de la part des fans du groupe le jour de la reprise pourrait désorganiser les établissements scolaires et empêcher le déroulement des premiers cours. Des voix s’élèvent déjà pour demander aux autorités de prendre des mesures. Sur Twitter, Eric Ciotti a exigé que le gouvernement « mette tout en œuvre pour lutter contre la séparation des One Direction. ».

La cellule de crise réunie au ministère de l’Intérieur planche sur les moyens d’éviter la catastrophe. Parmi les pistes envisagées : la diffusion du dernier album du groupe dès l’entrée des élèves dans les établissements.

Santé : Une enseignante hospitalisée après avoir dit « vivement la rentrée ! »

Passé le 15 août, la réactivité des pouvoirs publics se doit d’être sans faille. Ce matin, une enseignante a été hospitalisée en urgence après avoir déclaré « vivement la rentrée ! ».

« La personne a été signalée grâce au dispositif « collègues vigilants » » rapporte le capitaine Bouleau qui a dirigé l’opération. « Les propos ont été tenus en fin de soirée mais les participants étaient parfaitement lucides ». Un cas jugé suffisamment sérieux pour justifier l’intervention des secours ce matin à la première heure. L’enseignante hospitalisée va bénéficier d’un traitement adapté et fera l’objet d’une surveillance soutenue jusqu’à la pré-rentrée.

«de plus en plus d’alertes sur les réseaux sociaux »

L’affaire vient jeter une lumière crue sur le douloureux problème de ceux qui, ignorés de tous, attendent désespérément la reprise. Les cellules académiques de suivi savent bien que les risques vont se multiplier à l’approche de la rentrée. « On observe de plus en plus d’alertes sur les réseaux sociaux » témoigne C Patroto de l’académie de Créteil « Il y en a qui sont vraiment impatients et d’autres qui tout simplement s’ennuient un peu ». Il y aurait même des enseignants qui se sont d’ores et déjà remis au travail.

Sous couvert d’anonymat un responsable du ministère reconnait suivre la situation avec une très grande attention. Pour lui, le plus important est que les professeurs soient en pleine forme pour commencer l’année scolaire.

Admission post-bac : Daesh propose de recruter tous les bacheliers sans affectation

L’offre – totalement inattendue – pourrait largement aider à résoudre la situation des bacheliers toujours sans solution pour la rentrée. Le groupe djihadiste Daesh propose de recruter la totalité des jeunes sans affectation post-bac.

Le communiqué n’a pas encore été authentifié mais il a été transmis par l’un des canaux habituels de l’organisation. Daesh propose aux candidats de « donner un coup de fouet » à leurs études en s’engageant dans une formation « ouverte sur l’international » dans un « cadre de vie exceptionnel ». L’annonce évoque notamment des périodes de soleil ininterrompues de plusieurs mois et des températures fréquemment au-dessus des 30°. Des conditions qu’aucune université française n’est en mesure de proposer.

encadrement pédagogique « très rigoureux » et « d‘une moralité parfaite »

Le groupe Etat Islamique met en avant un encadrement pédagogique « très rigoureux » et « d‘une moralité parfaite ». La formation en alternance comprend des stages non seulement en Irak et en Syrie mais aussi dans l’ensemble des pays où Daesh dispose d’un partenaire (Nigéria, Algérie, Yémen…) . Une carte interactive permet de localiser la succursale djihadiste la plus proche de son domicile.

Le nombre de places n’est pas limité mais les candidats devront avoir rejoint les bases de Daesh avant la date de la rentrée scolaire.

Ennui mortel : Un collégien retrouvé sain et sauf après une semaine en Meurthe-et-Moselle

MeurheetmoselleHeureux dénouement pour le jeune Lucas porté disparu la semaine dernière. Le collégien a été retrouvé sain et sauf après avoir passé une semaine entière en Meurthe-et-Moselle. Récit d’une expérience traumatisante.

Le garçon avait été aperçu pour la dernière fois sur le quai n°2 de la gare de Nancy. Inquiets, ses parents ont diffusé son signalement sur les réseaux sociaux et lancé un appel à tous leurs contacts de courrier électronique. « Notre plus grande crainte, c’était qu’il fasse de mauvaises rencontres » explique le père du collégien « la Meurthe-et-Moselle, c’est tout de même le département de Nadine Morano ! ».

Photos « assez glauques »

De temps en temps, l’adolescent parvenait à publier des photos sur l’application Snapchat. « On savait qu’il était vivant mais c’était quand même assez glauque » raconte Emma, une de ses camarades de classe. D’après ceux qui ont pu les consulter, les images postées représentaient des paysages sans vie accompagnés de commentaires témoignant d’un ennui profond.

«  Une barre ou deux, et la 3G ne passait presque pas ».

Interrogé peu après sa libération, Lucas assure avoir été bien traité. « J’étais parfaitement libre de mes mouvements. Le seul problème c’est qu’il n’y avait absolument rien à faire ». Le jeune homme semble toutefois avoir souffert de la faiblesse de la couverture téléphonique. « Le plus souvent, je n’avais qu’une barre ou deux, et la 3G ne passait presque pas ». Pendant toute la semaine, même la consultation de Facebook s’est transformée en un véritable calvaire.

Maintenant qu’il est revenu à la civilisation, Lucas va pouvoir profiter un peu de ses vacances. Sa famille a prévu de partir pour une dizaine de jours dans le sud de la Creuse.

  • NDLR – La rédaction tient à signaler qu’aucun Meurthe-et-Mosellan (pas même Nadine Morano) n’a été maltraité pendant la rédaction de cet article et vous invite à visiter le site de l’Office du Tourisme de Meurthe-et-Moselle.

Déclarations de Nadine Morano : ses profs d’histoire déclinent toute responsabilité

MoranoPoiluLes déclarations de Nadine Morano n’en finissent pas de faire réagir. Au micro d’Europe 1 elle a invité les migrants « se battre pour leur pays » plutôt que de le « fuir » avant d’ajouter « Heureusement que nous n’avons pas fait pareil, nous, en 1939-1945 ou en 1914 ! ». Dans un communiqué, ses anciens professeurs d’histoire déclinent toute responsabilité dans ces propos.

Les enseignants, regroupés dans un collectif baptisés « La Pucelle c’est pas nous » tiennent à faire savoir qu’ils ne sont en rien responsables de la comparaison tentée par l’élue de Lorraine. Ils déclarent solennellement avoir « correctement suivi les programmes en vigueur sur la première et la deuxième guerre mondiale ». Les professeurs, pratiquement tous à la retraite, considèrent qu’il en va de leur « honneur professionnel » de ne pas être associés aux déclarations de l’ancienne ministre.

« Certains de nos collègues sont pris à partie  »

Pour preuve de leur bonne foi, les anciens profs de Nadine Morano (Nadine Pucelle à l’époque) produisent toute une série de rapports d’inspections qui attestent de la qualité de leur travail. Joint par téléphone, le porte-parole du comité explique que la démarche vient de loin. « Jusque-là, nous préférions rester discrets mais là ce n’est plus possible  » justifie-t-il. Ce sont les réactions du grand public qui les ont poussé à agir. « Certains de nos collègues sont pris à partie en raison des déclarations de Madame Morano ». Tous espèrent que leur communiqué leur permettra de sortir de nouveau la tête haute.

L’ancienne ministre Les Républicains n’a pour l’instant pas souhaité réagir. En revanche, la démarche de ses anciens professeurs d’histoire pourrait être imitée par ses professeurs de français.

Ruralité : M6 va adapter « l’amour est dans le pré » aux enseignant(e)s célibataires

Prairie_en_Meurthe-et-MoselleA la campagne, il n’y a pas que des agriculteurs. C’est pour tenir compte de cette réalité que M6 a décidé d’adapter l’émission « l’amour est dans le pré » à une autre catégorie professionnelle : les enseignants.

« Il y a beaucoup de similitudes entre les agriculteurs et les enseignants » explique T. Léréalité « ce sont des professions que les français apprécient mais qui ont des modes de vie assez particuliers ». D’après la production, les enseignants en milieu rural vivent dans un certain isolement et rencontrent eux aussi des difficultés pour trouver l’âme sœur. Autant de ressemblances qui justifient l’adaptation de l’émission qui a déjà offert à M6 certains de ses plus beaux succès d’audience.

« faire d’ADP une émission phare de l’égalité femmes/hommes ».

Le changement de cible va toutefois entrainer quelques modifications. Le plus substantielle sera une inversion de logique. Près de 80% des enseignants sont des enseignantes, les candidats seront donc très majoritairement des candidates. « Nous voulons faire d’ADP une émission phare de l’égalité femmes/hommes » ajoute Mme Léréalité en insistant sur le volet « citoyen » vanté par la chaine.

« repas pris dans un restaurant scolaire »

Dans le but de mieux faire connaitre la vraie vie des professeurs, les rencontres entre les candidat(e)s et les prétendants se dérouleront dans les lieux de leur vie professionnelle. « Le speed dating sera sous forme de rencontre entre parents et enseignants et les repas seront pris dans un restaurant scolaire » détaille T. Léréalité avant de préciser qu’aucun élève ne sera maltraité pendant le tournage.

Dans l’idéal, M6 aimerait diffuser les premiers épisodes juste après la rentrée. Pour donner une chance au programme, l’Education nationale s’est engagée à accorder un rapprochement de conjoint aux couples qui se formeront pendant l’émission.