Baccalauréat : un surveillant retrouvé fossilisé sur sa chaise à la fin des épreuves

Pompeii-27527-5C’est sans doute la première victime identifiée de cette session du baccalauréat. Un professeur chargé de la surveillance a été retrouvé fossilisé à sa place après la fin de la dernière épreuve. Récit.

Le corps figé de M. Lapierre a été découvert vers 18h30, après que les derniers élèves aient quitté la salle. D’après le proviseur adjoint, il était en place depuis le début des épreuves le 17 juin dernier. « J’avais bien remarqué qu’il était là » explique le responsable de l’établissement « d’ailleurs, c’était très pratique. Grâce à lui, j’ai pu récupérer des professeurs pour surveiller dans d’autres salles ». Le proviseur adjoint reconnait ne pas avoir suspecté que l’enseignant avait pu se fossiliser.

« Les surveillances, c’est d’un ennui mortel ! »

Chez ses collègues, le sort de M. Lapierre suscite la consternation. « Ça ne m’étonne même pas » s’exclame une enseignante de Français. « Les surveillances, c’est d’un ennui mortel ! » ajoute un professeur de Physique. En salle des professeurs, tous demandent à ce que la surveillance des examens soit reconnue comme une activité dangereuse. Certains envisagent même que les heures passées à surveiller soient comptées comme des trimestres complets pour la retraite.

En attendant les mesures concrètes, le fossile de M. Lapierre va être installé dans le hall du lycée. Il fera office de statue érigée aux martyrs du baccalauréat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s