Théologie : le Vatican confirme que les profs de physique ont une âme

 266px-Stylised_Lithium_Atom.svgC’était l’une des questions théologiques les plus discutées de ce début de XXIe siècle. Dans une communication officielle, le Vatican apporte une réponse claire : Oui, les professeurs de physique ont une âme.

« On avait tranché depuis longtemps pour les femmes et les indiens, mais pour les profs de physique, il restait un doute » explique le Cardinal Atraine de la congrégation pour le sauvetage des âmes. La position, très argumentée, de la commission pontificale ad hoc vient donc mettre un terme au débat.

En réalité, de proches parents des zombies

Le rapport remis au Saint Père s’ouvre sur une présentation des deux thèses en présence. La première assimile les enseignants de physique à des êtres humains comme les autres et donc dotés d’une âme. La deuxième considère qu’ils constituent plutôt une émanation du diable et qu’ils sont en réalité de proches parents des zombies. La dernière partie pèse les arguments.

« Nous avons reçu de très nombreuses contributions dans un sens comme dans l’autre » précise Monseigneur Atraine. « Sans nier l’intérêt de la théorie des « presqu’humains », la commission tranche clairement en faveur de l’existence d’une âme pour les professeurs de physique. » La confirmation finale revient au Pape François qui devrait la rendre publique d’ici la fin de l’année. Le souverain pontife devra aussi préciser si l’existence de l’âme sera reconnue rétrospectivement aux professeurs qui en étaient jusque-là dépourvus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s