Déception : Une étude démontre que les copies ne se corrigent pas toutes seules

L’étude risque de faire du bruit dans le milieu enseignant. Pour la première fois, une expérience vient de démontrer que les copies ne se corrigent pas toutes seules.

Etienne, professeur d’Histoire-Géographie a profité des vacances de Pâques pour mettre en place un protocole d’expérimentation. La méthode a été élaborée conjointement avec un professeur de physique et une professeure des écoles. L’objectif était d’étudier le comportement de copies d’élèves laissées en liberté.

Pour favoriser leur correction, les copies ont été soigneusement posées sur un bureau à proximité de stylos rouges et verts. Près de la fenêtre, elles ont bénéficié d’une exposition idéale. La présence de deux paquets distincts devait provoquer l’émulation. A l’arrivée l’échec est amer : Aucune des copies testées ne s’est corrigée toute seule.

« ça aurait été une très bonne nouvelle pour tous les enseignants »

« On savait bien que personne n’avait encore réussi une correction de copies dans ces conditions mais on espérait que cette fois ce serait différent » explique Philippe, qui a participé à l’opération « En cas de succès, ça aurait été une très bonne nouvelle pour tous les enseignants ». Très déçu, l’enseignant recherche des explications « Des 4e et des 6e, ce n’est peut-être pas la bonne combinaison. Il faudrait recommencer avec des espèces plus proches. »

Pour Etienne, le coup est rude. Pour les besoins de l’expérience, il n’a pas touché à ses copies pendant 10 jours « Le problème, c’est que maintenant, je dois tout corriger moi-même d’ici lundi. »

 

 

(Photo de l'expérimentatrice)

« les copies sont posées sur le Piano »

Edit : D’après nos informations, une autre équipe mènerait en ce moment une expérience du même genre à base de musicothérapie. « Les copies sont posées sur le piano. Nous essayons de les motiver avec de la musique » raconte Caroline à l’origine de la démarche « Pour l’instant, ce n’est pas encore probant mais on sent un léger frémissement ». Tout espoir n’est donc peut être pas perdu pour le corps enseignant.

Publicités

5 réflexions sur “Déception : Une étude démontre que les copies ne se corrigent pas toutes seules

  1. Je propose d’appliquer la même méthode pour les inspections d’enseignants dont le trombinoscope serait géré par google qui attribuerait de manière aléatoire commentaire type et note, sans cette inutile, pénible et coûteuse cérémonie de réunion en un même lieu des élèves, du professeur et de l’inspecteur lequel, du coup, pourrait rester devant son ordinateur à jouer aux préparatifs d’une prochaine réforme, tandis qu’enseignant et élèves souffleraient dans la trompe du mammouth…

  2. je propose de mettre un pot de café pour voir si ça les motive plus… étant prof d’anglais je vais essayer de mettre une théière pleine d’Earl Grey avec un nuage de lait, je vous ferais part de mes résultats!

  3. les élèves planchent aussi sur un nouveau concept, qui serait de livrer à nos soins attentifs une copie entièrement blanche ; a suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s