Mentalisme : Un professeur parvient à mémoriser son Numen

L’évènement, très improbable, s’est déroulé hier soir vers 21h00. Jean-Louis, professeur de Sciences physiques, remplit un formulaire administratif. Il réalise alors qu’il est parvenu à mémoriser son Numen.

Ce numéro d’identification attribué à tous les personnels de l’Education nationale est particulièrement complexe. Il commence par deux chiffres et une lettre. Suivent encore deux et cinq chiffres et enfin trois lettres. Les règles qui président à la distribution des 13 caractères d’un Numen associent ésotérisme et aléatoire.

Il est d’autant plus difficile à retenir qu’il est peu utilisé

Encore impressionné, Jean-Louis tente d’expliquer sa performance. En réalité il n’en est pas à son coup d’essai. « J’avais déjà mémorisé mon numéro de Sécu et mon numéro de carte bancaire » mais à ses yeux, le Numen, c’est autre chose « C’est un mélange de chiffres et de lettres sans logique évidente ». Pour Jean-Louis, il est d’autant plus difficile à retenir qu’il est peu utilisé. Un aspect que confirme Anne-Marie, professeure des écoles « On s’en sert tellement rarement que je dois le reporter tous les ans dans mon agenda » Ils seraient ainsi des milliers préférer écrire leur code personnel plutôt que d’essayer de le retenir.

Le rectorat de Toulouse reconnait l’exploit de Jean-Louis à sa juste valeur « Tous les ans, nous recevons des centaines d’appels d’enseignants qui ont perdu leur Numen ». Suite à sa prouesse, le professeur de sciences pourrait être sollicité pour intervenir auprès des jeunes enseignants. « Nous avons besoin de gens comme lui ! » déclare Mme Ladmin, la responsable du bureau des personnels.

 

Publicités

7 réflexions sur “Mentalisme : Un professeur parvient à mémoriser son Numen

  1. …. j’espère que ceux qui écrivent ce genre de nullité ne s’appellent pas entre eux “journalistes” parce que le niveau d’information utile là dedans était plus bas qu’un post de tf1 sur secret story

  2. Merci à tous les collègues ou visiteurs qui ne connaissent pas le second degré… évidemment que c’est facile à retenir et évidemment qu’il s’agir d’une plaisanterie!!!!!!!!!!!!!! Humour les enfants, humour! C’est d’ailleurs écrit dans AVERTISSEMENT: “rien de sérieux ne sera publié sur ce blog”.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s